Un pôle mondial de fibres de carbone en France ?


Le groupe chimique japonais Toray Industries aurait choisi le site de Lacq, dans les Pyrénées-Atlantiques, pour implanter son pôle mondial dédié à la fibre de carbone et y créer 2.500 emplois, selon «Le Figaro», mais la maison mère à Tokyo a démenti avoir pris cette décision.


Toray aurait choisi la France pour son pôle mondial de fibres de carbone, d'après «Le Figaro». Selon le quotidien français, cet investissement majeur - plus de 500 M EUR - du spécialiste des textiles et matériaux composites aura, le cas échéant, un fort impact sur l'emploi. La France était en concurrence avec la Corée du Sud et le Japon, où Toray avait également sélectionné des sites susceptibles d'accueillir cette activité, d'après le journal.

Trois pays en lice

"À l'heure actuelle, cette information est inexacte", a cependant indiqué à Toshiki Matsumura, un porte-parole de Toray à Tokyo. Selon lui, rien n'est encore décidé sur le pays qui bénéficiera d'une augmentation de la production de fibres de carbone. Concernant cette activité, "le Japon est le pôle stratégique, devant les États-Unis et la France, trois pays où nous façonnons des produits haut de gamme", a-t-il détaillé. "Nous étudions dans quel pays et à quel moment nous devrons augmenter nos capacités de production de fibres de carbone, un domaine où la demande croît, mais à l'heure actuelle rien n'est tranché", a-t-il assuré. "La possibilité existe que ce soit la France", a-t-il toutefois reconnu, mais la stratégie de Toray est d'abord de répondre de façon rationnelle aux besoins des clients locaux, Airbus en Europe, Boeing aux États-Unis.
Airbus est un des clients majeurs de Toray, les fibres de carbone étant de plus en plus utilisées dans les avions. Airbus et Toray ont signé l'an passé un contrat de quinze ans portant justement sur la fourniture de cette matière qui permet d'alléger le fuselage des appareils et de les rendre ainsi plus économes en carburant. "Airbus travaille déjà avec l'usine Soficar de Lacq et, si l'information était confirmée, Airbus se réjouirait de voir ainsi l'émergence d'une chaîne d'approvisionnement au plus près de ses usines européennes, preuve qu'un de ses fournisseurs importants prend en compte ses besoins privilégiés", a déclaré un porte-parole du constructeur européen. Le groupe nippon possède déjà une filiale dans la région Aquitaine.

.

Vendredi 16 Décembre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse