Un premier semestre orienté à la baisse au port de Mulhouse


L’absence de redémarrage de l’activité économique rejaillit sur le trafic du port haut-rhinois de Mulhouse. Les diminutions les plus fortes concernant les céréales et les objets manufacturés.


Le premier semestre des ports de Mulhouse-Rhin s’est achevé par un recul de trafic de 7 % © Ports de Mulhouse-Rhin
Le premier semestre des ports de Mulhouse-Rhin s’est achevé par un recul de trafic de 7 % © Ports de Mulhouse-Rhin
La conjoncture demeure timide pour les ports de Mulhouse-Rhin. Le premier semestre de l’établissement haut-rhinois s’est achevé par un recul de trafic de 7 %, soit un total de 2,47 millions de tonnes, qui confirme la tendance de 2015 : la diminution a été de même niveau l’an dernier. Si les graviers avaient formé le principal facteur de baisse alors, pour 2016 ce sont les produits agricoles et denrées alimentaires qui plombent le bilan. Au cumul, ces deux postes chutent de 26,7 % (à 546.000 tonnes), conséquence d’abord des stockages de céréales dans l’attente de conditions économiques meilleures. Les minéraux/graviers, eux, limitent leur recul semestriel à 5 % pour aboutir à un trafic de 485.750 tonnes. Les produits pétroliers reprennent une marche en avant avec un + 4 % en six mois qui les amènent à 651.800 tonnes.

Belle progression des chimiques

Au contraire de ce poste régulièrement fluctuant, les produits chimiques affichent une croissance durable et importante, de 47 % sur le semestre, à 351.300 tonnes. Les sites de production voisins du port d’Ottmarsheim confirment leur dynamisme à l’export. En particulier, le fabricant d’engrais azotés Borealis Pec-Rhin s’inscrit dans une stratégie générale de croissance, dont le renforcement de la voie d’eau fait partie.

"La conjoncture demeure timide pour les ports de Mulhouse-Rhin"


Les autres secteurs industriels utilisateurs du fluvial souffrent en revanche, ce qui se retrouve à la fois dans le bilan de trafic des objets manufacturés (- 28 %, à 131.300 tonnes) et dans le conteneur, à nouveau en baisse semestrielle de 22 %, soit 14.190 EVP. Le ferroviaire ayant stoppé son offre, la route aurait pu compenser un peu, mais elle subit tout autant l’activité atone (- 13,6 %). Si bien que tous modes confondus, le recul atteint 17,5 % pour un total de 34.150 EVP.

Mathieu Noyer

Mardi 6 Septembre 2016



Lu 279 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 14:12 Port de Lyon : le fer porte la croissance


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse