Un programme commun pour relancer le transport routier


Sans attendre l'issue des négociations salariales lors de la réunion du 9 février, trois fédérations patronales du transport routier ont présenté leur plate-forme d'actions communes pour les cinq prochaines années.


Jean-Christophe Pic, président de la FNTR © FNTR
Jean-Christophe Pic, président de la FNTR © FNTR
Présenté comme un "complément" au Pacte de responsabilité "insuffisant" pour relancer le transport routier français, le plan présenté par la FNTR, TLF et l'Unostra se veut une "réponse aux attentes et revendications des partenaires sociaux". Baptisé Cap 2020, il vise à relever quatre défis : la compétitivité du pavillon français, la concurrence, l'attractivité des métiers et la transition énergétique.
Les principales mesures en matière de compétitivité se concentrent sur le rejet de toute fiscalité supplémentaire spécifique au secteur, et "par la préservation du gazole professionnel". En parallèle, les trois organisations chercheront à "mettre en œuvre une meilleure articulation entre la réglementation sociale européenne et française par une redéfinition du temps de travail". Dans le but de rééquilibrer la concurrence, "une redéfinition du cabotage" au niveau européen est défendue avec pour proposition, "sa restriction à la fois en durée et en nombre d'opérations". L'ouverture de deux chantiers est demandée d'urgence, celui de "la création d'un régime européen du travailleur hautement mobile" et celui de "l'encadrement du transport léger".

Soutenir la transition énergétique

Supposant un apaisement du dialogue social, en matière d'attractivité des métiers, les trois organisations patronales estiment nécessaires de "rénover la convention collective". Cette remise à plat serait l'occasion de "refondre la protection sociale" spécifique à la filière et "la classification de ses métiers". Le dernier volet du plan Cap 2020 porte sur la transition énergétique. Ici, les travaux consisteront à définir "de nouvelles aides à l'achat de véhicules à motorisation alternative" et à garantir une stabilité de la fiscalité appliquée sur le gaz. Dans le prolongement de la charte "Objectif CO2", FNTR, TLF et Unostra réitèrent enfin leur proposition en faveur "d'un label reconnaissant la performance énergétique des entreprises dans leur lutte contre les émissions de CO2".

Érick Demangeon

Vendredi 6 Février 2015



Lu 220 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse