Un second tube en vue pour le Gothard


Le tunnel du Gothard devrait se doter d’un second tube qui évitera aux véhicules de se croiser, sans augmenter la capacité de trafic. Mais il faudra attendre quinze ans.


Un second tube en vue pour le Gothard
Plus long tunnel routier des Alpes avec ses 16,9 km et second en fréquentation derrière le Brenner autrichien avec ses 6,3 millions de véhicules l’an dernier dont 930.000 poids lourds, le Gothard vieux de 30 ans ne peut plus échapper à une réfection profonde. Il consiste aujourd’hui en un tube de circulation à deux sens avec galerie de sûreté parallèle, mais sans bandes d’arrêt d’urgence.

Une autoroute ferroviaire de substitution

Deux options se présentent : la rénovation de ce tube unique ou la construction d’un second. Fin juin, le gouvernement suisse a exprimé sa préférence pour la seconde option. Mais le chemin est encore long : il faudra passer la rampe parlementaire, puis probablement – et surtout – franchir l’obstacle d’un référendum en 2015. En cas de vote favorable et après bouclage des études, le chantier pourrait se dérouler de 2020 à 2027.
L’option d’un second tube ne fait pas l’économie d’un toilettage du premier, le tout représentant un coût estimé de 2,3 milliards d’euros. Soit 40 à 120 % de plus que les différentes variantes d’une réfection en profondeur du tube actuel mais, selon le gouvernement, il faut compter avec les nombreux coûts cachés de celle-ci : la fermeture beaucoup plus longue à la circulation pendant les travaux (jusqu’à l’équivalent de trois ans), l’enclavement persistant de plusieurs territoires voisins et la création d’une autoroute ferroviaire de substitution seulement provisoire, estimée entre 475 et 875 millions d'euros.
Priorité est donnée à la sécurité : un second tube n’augmentera pas la capacité de trafic, il évitera avant tout que les véhicules se croisent. La règle du "compte-gouttes" à l’entrée qui fixe une distance minimale de 150 mètres entre deux poids lourds sera maintenue. Mais la marge de progression du fret est déjà conséquente en l’état : avec 2.540 poids lourds quotidiens qui l’empruntent, le Gothard d’aujourd’hui n’est utilisé qu’à 50 % de son potentiel.

Christian Robischon

Mardi 10 Juillet 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse