Une année 2011 dans le rouge pour Veolia


En pleine restructuration, Veolia Environnement, le géant français de la gestion de l'eau et des déchets, risque de boucler ses comptes 2011 dans le rouge.


© Veolia
© Veolia
Pour Veolia, la seconde moitié de l'année 2011 fut émaillée d'annonces négatives : 838 millions d'euros de dépréciations passées cet été, qui ont déjà fait tomber les comptes semestriels dans le rouge, avec une perte nette de 67,2 millions d'euros, puis un nouvel avertissement sur résultat en octobre. À ce jour, le groupe table sur une baisse de son résultat opérationnel récurrent du "même ordre de grandeur que celle constatée à fin septembre 2011", soit 12,9 %, mais vu l'ampleur des provisions passées pour ajuster la valeur d'actifs achetés trop cher ou d'activités en difficultés, le résultat net devrait lui être largement en territoire négatif. Dans la presse ont circulé des chiffres allant de 200 à 450 millions d'euros de pertes. Les analystes de la Société générale tablent eux sur une perte de 229 millions d'euros, ceux de Citi sur 224 millions d'euros, quand ceux de Deutsche Bank, plus pessimistes, prévoient un solde négatif de 437 millions.

Une nouvelle stratégie

"On n'attend pas grand-chose de la performance de l'année dernière, qui a subi des pertes de contrat, des dépréciations, des provisions, des réductions de dividende et une nouvelle stratégie", écrivent les analystes de la Deutsche Bank. "Néanmoins, nous souhaitons avoir un suivi clair du plan de restructuration, avec un soutien solide à la fois de la direction et du conseil d'administration", ajoutent-ils, jugeant que la stabilité de la direction et du conseil est "un élément-clé" d'une restructuration réussie.
En 2010, Veolia Environnement avait engrangé 581 millions d'euros de bénéfices pour presque 35 milliards d'euros de chiffre d'affaires. L'année 2011 s'est terminée sur la présentation d'un nouveau plan stratégique destiné à faire rétrécir Veolia en activités et en déploiement géographique, mais à le rendre plus rentable et surtout moins endetté. Le groupe compte limiter sa présence à 40 pays, contre 77 à ce jour, et vendre pour 5 milliards d'euros d'actifs, la plus grosse part devant venir de son désengagement dans sa branche de transports publics Veolia Transdev. L'objectif final de Veolia est de ramener de 15 à 12 milliards d'euros sa dette d'ici 2014 et, après 2013, de faire croître ses revenus (hors acquisitions) de plus de 3 % par an et son résultat brut d'exploitation de plus de 5 %.

AFP

Mardi 28 Février 2012


Tags : veolia



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse