Une hausse de taux de fret annoncée pour le transpacifique


Les tarifs du transport maritime régulier vont augmenter au printemps prochain sur le marché transpacifique. Malgré cela, les armateurs exploitant ces lignes estiment que cet ajustement ne suffira pas à compenser leurs frais d'exploitation.


© Hanjin
© Hanjin
Les quinze armateurs membres du Transpacific Stabilization Agreement (TSA) ont décidé de mettre en place au 1er avril 2013 une hausse de taux de fret de 400 dollars par conteneur de 40 pieds à destination de la côte ouest des États-Unis et de 600 dollars sur les autres destinations. Malgré les derniers ajustements réalisés au cours des derniers mois, la hausse des taux de fret annoncée pour avril 2013 reste inférieure à ce que les armateurs auraient pu espérer, estiment les membres du TSA. Tous, à savoir APL, "K" Line, China Shipping Container Lines, Maersk, CMA CGM, MSC, Cosco, NYK, Evergreen, OOCL, Hanjin, Yangming, Hapag-Lloyd, Zim et Hyundai, jugent que cette restauration ne compense véritablement pas les hausses de frais d'exploitation auxquelles ils doivent faire face et espèrent que les contrats signés avec les chargeurs en 2013/2014 illustreront la réalité de leurs coûts.
"Les fermetures d'usine qui ont lieu pendant le Nouvel An chinois en Asie ont tendance à retarder les livraisons prévues au printemps, notamment chez les détaillants", a expliqué Brian Conrad, le gestionnaire du TSA. Cette période d'accalmie se traduit sur le marché par une baisse de la demande de transport. Elle fait partie des événements de l'année qui infléchissent la courbe des taux de fret. Selon lui, les armateurs auraient tout intérêt à voir le marché se stabiliser au cours des six à huit semaines à venir, ajoute Brian Conrad. Ils espèrent donc que de nombreux contrats seront conclus pendant cette période.
Reste à savoir si les armateurs parviendront à faire entrer en vigueur leur GRI. Sur le trade Asie-Europe, les principaux transporteurs ont tenté de le faire sans succès. Selon les analystes, les hausses de taux ne sont acceptées par les clients que lorsque les navires quittent les ports à pleine charge. Tel n'est pas le cas actuellement. Le marché de la ligne régulière souffre encore du phénomène de surcapacité.

Ouverture de six services sur les États-Unis par le G6

En parallèle, un an après sa création sur le marché Asie-Europe, le G6 (APL, Hapag-Lloyd, Hyundai merchant marine, Mitsui O.S.K. Lines, Nippon Yusen Kaisha et Orient Overseas Container Line) envisage d'étendre sa coopération au Transpacifique dès le mois de mai. Les armateurs de cette alliance prévoient d'ouvrir six services communs via le Canal de Panama et celui de Suez.
Au total, cinquante navires desserviront trente ports situés en Asie, sur la côte Est des États-Unis, au Canada, en Amérique centrale, aux Caraïbes, sur le sous-continent indien, en Méditerranée et au Moyen-Orient. Vu que leur collaboration semble avoir remporté un certain succès auprès de leur clientèle sur le secteur Asie-Europe, les armateurs espèrent qu'elle rencontrera les mêmes suffrages sur le marché Asie-côte de Est de l'Amérique du Nord.
Ils tablent sur l'ouverture de six nouveaux services communs dès le mois de mai qui relieront les ports des deux continents. Trois d'entre eux vont transiter par le canal de Suez et trois autres par le canal de Panama. Selon Hapag-Lloyd, les membres du G6 estiment qu'ils vont pouvoir proposer une fréquence de départs supérieure à celles offertes à la fois par The New World Alliance (TNWA) et par la Grand Alliance.

Vincent Calabrèse

Mercredi 6 Février 2013



Lu 681 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse