Une mission "à caractère national" pour les douaniers de l'Écotaxe


Un "service à caractère national et pérenne" des douanes sera transféré à Metz pour réaffecter les 130 douaniers initialement prévus pour l'Écotaxe, a annoncé lundi 27 octobre le secrétaire d'État au Budget, Christian Eckert.


Christian Eckert, secrétaire d'État au Budget
Christian Eckert, secrétaire d'État au Budget
Christian Eckert promet une mission "à caractère national" aux douaniers de l'Écotaxe. "Nous avons des pistes, la direction des douanes y travaille", a-t-il affirmé lors d'une visite du service des douanes à Metz, assurant avoir déjà eu des propositions, quoique "pas complètement satisfaisantes" pour maintenir un nombre de postes équivalent après l'annonce de l'abandon de la taxe poids lourds. Il a aussi réaffirmé qu'il n'y aura pas de mutations forcées et que les douaniers souhaitant quitter Metz "auront des priorités pour aller ailleurs". Le secrétaire d'État s'est engagé à revenir à Metz en janvier pour faire le point avec les douaniers sur leur avenir professionnel.
Les syndicats des douaniers, avec lesquels Christian Eckert s'est également entretenu lundi 27 octobre, ont salué sa visite, tout en se montrant prudents sur ses annonces. "On a toujours un doute sur la parole de l'État" car le Premier ministre, Manuel Valls, "nous avait expliqué que la taxe poids lourds allait se mettre en route", avant que la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, "ne change complètement de bord" en annonçant le 9 octobre la suspension sine die de l'Écotaxe, a réagi Pascal Martin, secrétaire de la section CFDT des douanes de Lorraine.

Transfert de missions

Aucune mission nouvelle des douanes n'est prévue pour l'instant : il s'agit plutôt de transférer à Metz des missions douanières qui existent ailleurs, "ce qui posera des interrogations" pour les douaniers d'autres bureaux, a souligné Pascal Martin. Selon Salvatore Lunesu, d'USD-FO, ces missions pourraient être la centralisation de la taxe spéciale sur les véhicules routiers (taxe à l'essieu) ou la taxe sur le diesel. Une autre piste consisterait à installer à Metz le futur service national d'analyse de risque et de ciblage (SARC) pour piloter les contrôles douaniers, a-t-il suggéré. Cependant cette piste est pour l'instant écartée par l'administration, qui souhaite installer ce nouveau service en Île-de-France, a-t-il déploré.

"On a toujours un doute sur la parole de l'État"


L'abandon de l'Écotaxe laisse aussi planer de lourdes incertitudes sur les 210 salariés d'Ecomouv', la société privée qui devait se charger de collecter cette taxe. Parmi ces emplois, 157 sont basés à Metz, où Ecomouv' avait installé son centre opérationnel.

AFP

Mardi 28 Octobre 2014



Lu 140 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse