Une politique de transport qui "privilégie la route et l'avion"


La Fnaut a dénoncé la politique menée par le gouvernement dans le domaine des transports, qui, estime-t-elle, "privilégie la route et l'avion" et "pénalise le transport public terrestre".


Les mesures récentes sont plus favorables à la route et à l'avion © Renault Trucks
Les mesures récentes sont plus favorables à la route et à l'avion © Renault Trucks
"Le gouvernement poursuit une politique qui privilégie la route et l'avion, c'est-à-dire les modes de déplacement les plus gros consommateurs d'énergie fossile", mais "pénalise le transport public terrestre", train et transports urbains, a déploré jeudi 12 novembre la Fédération nationale des associations d'usagers des transports. La Fnaut cite, entre autres exemples, une loi de transition énergétique "centrée sur l'introduction de véhicules électriques, voitures et bus, dont elle néglige les effets pervers", l'autocar mis "en concurrence, et non en complémentarité avec le train", la réduction du budget de l'Agence de financement des infrastructures de transport en France (Afitf), ou encore les "avantages exorbitants" accordés à l'avion.
Pour la fédération, "un signal fort doit être donné à l'occasion de la COP21", la grande conférence internationale sur le climat qui se tient à Paris début décembre. En effet, souligne-t-elle, "le chef de l'État a fait de la lutte contre le réchauffement climatique une priorité nationale. Il affirme que notre pays doit montrer l'exemple, mais force est de constater qu'il existe trop de contradictions entre ce souhait et la politique suivie par le gouvernement dans le secteur des transports". "Les mesures récentes sont plus favorables à la route et à l'avion qu'aux modes de transport compatibles avec un développement durable, et des mesures positives sont associées à une contre-mesure qui en atténue l'impact ou à un délai de mise en œuvre long", regrette la fédération.

Encourager les modes vertueux

La Fnaut attend du "gouvernement une inflexion significative de sa politique de transport qui démontrerait sa volonté d'encourager les modes de transport vertueux : abandon définitif de projets d'infrastructures non favorables au développement durable, suppression de niches fiscales antiécologiques et encouragement significatif en transfert modal".

AFP

Lundi 16 Novembre 2015



Lu 230 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse