Union pour la LGV Montpellier-Perpignan



© RFF/Jean-Jacques d'Angelo
© RFF/Jean-Jacques d'Angelo
RFF et le Languedoc-Roussillon ont appelé à l'union sacrée pour la construction de la nouvelle LGV entre Montpellier et Perpignan, menacée par la concurrence d'autres projets. "Aujourd'hui, il s'agit de sauver la ligne. Il faut accepter de revoir son calibrage, son évolutivité. Ayons une approche réaliste, portons un projet finançable", a souligné le président de la région, Christian Bourquin, lors du comité partenarial d'information sur le projet qui s'est tenu lundi 19 novembre à Lattes. Chargé du projet à RFF Languedoc-Roussillon pour cette LGV, Édouard Parant a estimé qu'il fallait avoir "un projet crédible au vu de la situation économique actuelle", un projet qui s'élève à 6 milliards d'euros. "À savoir la fourchette basse de nos estimations (entre 5,5 et 7 milliards d'euros) : dans la conjoncture actuelle, cela fait quand même deux porte-avions ! On ne peut pas dire que ce soit un projet au rabais", a-t-il précisé. "Attention de ne pas rater la première marche, sinon on risque de repartir à zéro", a-t-il encore souligné. Selon RFF, la mixité (fret et passagers) totale (sur les 160 km de la future ligne) ne fait pas l'unanimité. RFF a ainsi étudié plusieurs scénarios : de Montpellier à Narbonne, de Montpellier à Nissan et de Montpellier à Béziers pour le scénario minimaliste. "Deux points font l'unanimité : la mixité dans la plaine du Roussillon et la mixité a minima entre Montpellier à Béziers", a résumé M. Parant, alors que RFF a rappelé que le principe de la création de deux gares nouvelles (Béziers-Est et Narbonne-Ouest) avait été acté début octobre. La décision ministérielle est attendue "d'ici quelques mois".
Par ailleurs, RFF va investir 400 millions d'euros dans la régénération des voies ferrées entre Narbonne et Nîmes, a affirmé son directeur régional Christian Petit, lors de la même réunion à Lattes. Les travaux de renouvellement des traverses, du ballast et des rails s'effectueront de nuit et par tranches, a précisé M. Petit, soulignant qu'il s'agissait d'une opération exceptionnelle, "qui ne se fait que tous les trente ans".

AFP

Mardi 20 Novembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse