VNF : signature du contrat d’objectifs et de moyens


Négocié depuis 2009, le contrat d’objectifs et de moyens entre l’État et VNF a été signé mardi 17 janvier par la ministre de l’Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet. De 2010 à 2013, il prévoit un investissement de 840 millions d'euros dont 655 millions d'euros sur la période du contrat articulé autour de cinq priorités. En 2011, le trafic fluvial s’est contracté de 2,4 %.


Marc Papinutti, directeur général de VNF, Nathalie Kosciusko-Morizet et Alain Gest, président de VNF  © ED
Marc Papinutti, directeur général de VNF, Nathalie Kosciusko-Morizet et Alain Gest, président de VNF © ED
Optimiser l’offre de service des voies navigables figure en tête des priorités du contrat d’objectifs 2011-2013. Pour le réseau principal à vocation fret, «il s’agira d’ouvrir l’ensemble des voies à grand gabarit 24 heures sur 24 et ses voies connexes 12 heures par jour», explique VNF. À exploitation saisonnière, le réseau secondaire bénéficiera d’un service de «passage à la demande». Pour atteindre ces résultats, l’établissement mise sur la maintenance préventive ainsi que sur la fourniture de services tels que «l’optimisation des durées de chômage des voies, la garantie des mouillages, la sécurité des plates-formes, la collecte des déchets», etc. La seconde priorité vise la modernisation et la mise en sécurité du réseau existant ainsi que son développement.

"Trafic fluvial conteneurisé en hausse de 5,6 %"



Emblématique, la signature du contrat PPP Seine-Nord Europe à l’issue du dialogue compétitif est escomptée cette année pour un début des travaux en 2013 et une ouverture en 2017. Ses aménagements amont et aval, l’amélioration des gabarits du Rhône à Sète et sur la section Bray/Nogent-sur-Seine, la préparation du débat public Saône-Moselle/Saône-Rhin prévu l’an prochain la complètent.

Exonération des plus-values de cession

L’intensification des partenariats avec les ports maritimes et intérieurs via la définition de schémas directeurs portuaires par bassin, les collectivités locales, et les chargeurs est au cœur de la troisième priorité. À l’attention des donneurs d’ordres, le contrat prévoit la création d’un plan d’aides, dont financières, au report modal. Un fonds accompagnera en outre la mise en œuvre d’une interprofession autour, semble-t-il, de l’association Entreprendre pour le fluvial. Il sera doté 5 millions d'euros, selon Nathalie Kosciusko-Morizet, qui confirme l’exonération des plus-values de cession des bateaux fluviaux dans la LFI 2012.
La création d’une interprofession apparaît dans le projet de loi reformant la gestion des voies navigables adopté le 11 janvier par le Parlement. L’application de cette réforme, unifiant le service public de la voie d’eau au sein d’un nouvel établissement public administratif qui gardera le nom «Voies navigables de France», fait l’objet de la quatrième priorité tandis que la dernière inscrit l’action de VNF dans le développement durable.

Trafics 2011

La signature du contrat d’objectifs a été l’occasion de revenir sur l’année écoulée. En tonnes-kilomètres, le trafic 2011 recule de 2,4 % impacté par la «baisse d’activité sur le bassin rhénan, les mouvements sociaux dans les ports maritimes au premier trimestre et la conjoncture économique», commente-t-on. À affiner au cours des prochaines semaines, les céréales, les minerais et les hydrocarbures se contractent tandis que les matériaux de construction progressent de 1,8 % et les conteneurs de 5,6 %.

Érick Demangeon

Jeudi 19 Janvier 2012


Tags : fluvial, vnf



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse