Valdunes placé en redressement judiciaire


Le groupe Valdunes de matériel et équipements ferroviaires, en procédure de sauvegarde depuis octobre 2013, a été placé lundi 31 mars en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Valenciennes et fait l'objet de six offres de reprises, a annoncé la direction du groupe.


L'effectif total de Valdunes est de 487 personnes © Bartech
L'effectif total de Valdunes est de 487 personnes © Bartech
"Placée en redressement judiciaire, la société Valdunes devrait faire l'objet d'une reprise d'ici fin mai. Le tribunal de commerce de Valenciennes a fait suite ce jour à la demande de la direction de Valdunes et a converti la sauvegarde en redressement judiciaire", a annoncé le groupe. "Six industriels se sont déjà déclarés intéressés par une reprise des activités, la date limite de remise des offres ayant été fixée au 22 avril", a ajouté le groupe. "Il s'agit d'acteurs industriels du secteur ferroviaire, de différentes nationalités, dont un français", a précisé un porte-parole du groupe. Parmi les candidats à la reprise, certains proposeraient une reprise de l'ensemble du périmètre du groupe, d'autres une reprise partielle, avec à la clé de possibles suppressions de postes. "Cette reprise permettra notamment de réaliser les investissements nécessaires à la pérennisation des activités de la société et de ses sites. Cette procédure va permettre à Valdunes, qui dispose de la trésorerie nécessaire pour poursuivre son activité, de présenter un plan de cession de ses activités d'ici fin mai", a ajouté le groupe. Valdunes avait demandé l'ouverture d'une procédure de sauvegarde après avoir "subi une forte chute de son activité au cours des derniers mois, sur un marché de plus en plus difficile en raison de la persistance de la crise économique", avait déclaré le groupe précédemment.
Ses deux sites industriels sont situés dans le Nord, à Trith-Saint-Léger, près de Valenciennes, qui emploie environ 270 salariés, et à Leffrinckoucke, près de Dunkerque, qui emploie environ 180 salariés. L'effectif total, qui inclut CDD, contrats professionnels et intérim, est de 487 personnes. La société a réalisé un chiffre d'affaires de 86 millions d'euros en 2012-2013.

AFP

Mardi 1 Avril 2014



Lu 125 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse