Vents favorables pour le port de Calais


Malgré les interrogations sur l'avenir de MyFerryLink, Calais bénéficie de vents favorables en ce début d'année. Après le lancement de Calais Port 2015, le port s'est vu confirmer la participation financière de l'UE au projet de développement Bridge mené avec Douvres. Ces décisions coïncident avec la publication de ses trafics 2014 en hausse de 5 %.


Le projet Calais Port 2015 devrait coûter 900 millions d'euros © Port de Calais
Le projet Calais Port 2015 devrait coûter 900 millions d'euros © Port de Calais
Le rebond se confirme à Calais. Après une croissance de plus de 20 % en 2013, le port de la Côte d'Opale affiche un tonnage de 43,3 millions de tonnes pour l'an passé, en hausse de 5 %. Représentant l'essentiel de ce volume, l'activité transmanche explique cette nouvelle performance comme en témoignent ses principaux indicateurs : passagers + 3,5 %, autocars + 6,1 %, camions et semi-remorques + 10 %, remorques non accompagnées + 1 %. Totalisant 554.000 tonnes, les autres trafics se développent aussi de 2,1 % portés par les minerais de titane, les câbles sous-marins, le sucre raffiné et les hydrocarbures.

40 % de croissance d'ici 2030

La publication de ces résultats coïncide avec une autre bonne nouvelle en provenance de l'Europe. La Commission a en effet décidé de soutenir Bridge (Building the Resilience of International and Dependant Gateways in Europe), son projet commun avec le port de Douvres, par le biais d'une subvention de 14 millions d'euros. Entérinant la volonté des deux ports de s'engager dans une démarche cohérente de développement, Bridge vise à accompagner la hausse de leurs trafics estimée, dans le fret, à 40 % d'ici 2030. "Les subventions reçues à ce jour concernent la première phase des investissements soit, à Calais, l'adaptation d'un poste ferry et la construction d'une plate-forme multimodale incluant un terminal d'autoroute ferroviaire", précise le port nordiste. "L'Europe sera également sollicitée pour la prochaine phase de Bridge qui concerne des investissements à long terme pour les projets Calais Port 2015 et Dover Western Dock Revival".

Mutations en marche

La participation financière de l'Union européenne intervient au lendemain d'une décision historique votée le 19 décembre par le Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais en faveur de la fusion administrative des ports de Calais et de Boulogne-sur-Mer. Propriétaire des deux ports, la Région a ainsi concédé pour cinquante ans leur gestion commune à une société portuaire détenue par les CCI Côte d'Opale et Nord de France. À son tour de table figure aussi le Grand Port maritime de Dunkerque, à hauteur de 1 %. Dans la foulée, le Conseil régional a approuvé la réalisation de Calais Port 2015, confiée à la nouvelle société.
La conduite de ce projet sera déléguée à une société de projet filiale de Meridiam et CDC Infrastructures chargée de passer les contrats des différents chantiers avec un groupement d'entreprises formé autour de Bouygues Travaux Publics. Échelonnés de 2015 à 2020, les travaux comprennent la réalisation d'une digue de 3 kilomètres hébergeant un nouveau bassin portuaire de 110 hectares situé au nord des installations actuelles. À l'intérieur est programmé l'aménagement de postes ferries et rouliers, de terre-pleins embranchés fer et de nouvelles capacités d'accueil. Soit un investissement évalué à 650 millions d'euros qui devrait créer plus de 2.000 emplois pendant la durée des chantiers. Frais financiers inclus, son coût est évalué à près de 900 millions, dont le financement serait assuré à 60 % via des prêts à long terme, à 30 % par des fonds publics (UE, État, Région, Département, communauté d'agglomération et municipalité) et à 10 % par la société de projet détenue par Meridiam et CDC Infrastructures.

Érick Demangeon

Vendredi 6 Février 2015



Lu 856 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:05 Le multimodal et le GNL récompensés par BP2S

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:42 L'ENSM vote un budget de transition


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse