Veolia Transdev vise l'équilibre financier d'ici 2015


Le groupe de transports publics Veolia Transdev veut retrouver l'équilibre financier d'ici 2015, grâce à des cessions d'actifs essentiellement en Europe et à la montée prévue de la Caisse des dépôts (CDC) dans son capital, a annoncé mardi 9 juillet son PDG, Jean-Marc Janaillac.


© Franck André
© Franck André
Veolia Transdev vise l'équilibre financier d'ici 2015. "Nous serons peut-être en avance", a déclaré Jean-Marc Janaillac, dans un entretien au quotidien "Le Figaro". "D'ici la fin de l'année, nous allons vendre nos activités en Suède, Finlande, Belgique, un quart de nos activités aux Pays-Bas", ajoute le dirigeant. "Et d'ici mi-2014, nous allons céder l'Allemagne". Endetté, le groupe de transports en commun codétenu par Veolia Environnement et la Caisse des dépôts abandonne toute ses vélléités d'internationalisation. "Notre stratégie n'est pas glamour. Elle est sérieuse", explique Jean-Marc Janaillac. "Elle consiste à se recentrer sur nos principaux marchés et à se concentrer sur les besoins de nos clients."
Le retour à l'équilibre de Transdev dépend également de la réduction de la participation de Veolia Environnement, au profit de la CDC, prévue depuis octobre 2012. Un accord devait intervenir "dans les prochains jours", a indiqué dimanche 7 juillet le patron de la CDC, Jean-Pierre Jouyet, mais l'opération a pris du retard. "Les actionnaires sont en discussion pour conclure un nouvel accord avant le 31 octobre", a précisé le groupe Transdev. La CDC doit monter à 60 % au sein de Transdev, contre 50 % actuellement, au terme de cette opération, grâce à la conversion de 800 millions d'euros de dettes en part du capital.
En contrepartie, Veolia Environnement doit reprendre en direct la participation de 66 % de Transdev dans la SNCM. Cette opération, initialement prévue au 30 juin, a elle aussi été repoussée après des menaces de grève. "La SNCM n'a pas d'avenir chez Transdev", a insisté Jean-Marc Janaillac. "Nous n'avons pas les moyens de financer les investissements nécessaires à son développement. J'ai le sentiment que les employés de la compagnie l'ont compris".

AFP

Mardi 9 Juillet 2013



Lu 131 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse