Veolia et la CDC tardent à boucler l'accord sur Transdev


Veolia tarde à boucler l'accord de prise de contrôle majoritaire du groupe de transport collectif Transdev par la Caisse des dépôts, qui devait intervenir avant ce jeudi 31 octobre mais est freiné par la question de la SNCM, a-t-on appris de source proche du dossier.


© Franck André
© Franck André
Veolia et la CDC tardent à boucler l'accord sur Transdev, à cause de la SNCM. Annoncée il y a plus d'un an, la descente du géant français de l'eau et des déchets de 50 à 40 % dans Transdev (ex-Veolia Transdev), et à l'inverse la montée de la CDC de 50 à 60 %, devait initialement être finalisée avant le 31 juillet. Au début de l'été, cette date avait ensuite été retardée à fin octobre, le temps notamment d'obtenir un feu vert des représentants du personnel de la SNCM. Car Veolia doit reprendre en direct la participation de 66 % de Transdev dans la compagnie maritime en difficulté, qui dessert la Corse.
Or, l'avenir de la compagnie s'est considérablement assombri depuis cet été : la Commission européenne exige des autorités françaises (en l'espèce, la Corse) qu'elles recouvrent 220 millions d'aides jugées illégales versées entre 2007 et 2013. En outre, un deuxième remboursement, cette fois lié à des aides versées lors de la privatisation de 2005-2006, pourrait être exigé par Bruxelles, ont indiqué des sources proches du dossier. De quoi briser les reins d'une compagnie maritime déjà en difficulté : l'État et Veolia ont validé en juin un plan prévoyant la suppression de plus de 500 postes sur quelque 2.600 personnes. La tension est également montée lorsque l'exécutif corse a envoyé un courrier à Veolia fin septembre dans lequel elle l'informe qu'elle pourrait être contrainte de se retourner contre lui dans le cas où la SNCM ne serait pas solvable.

Pas de nouvelle date

Veolia n'a pas été en mesure de donner de nouvelle date à laquelle il espère avoir bouclé le dossier. Veolia prévoit de poursuivre dans un second temps son désengagement de Transdev, en descendant davantage au capital.

AFP

Lundi 4 Novembre 2013



Lu 100 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse