Vergnet : 26 éoliennes en suspens


Le fabricant français d'éoliennes Vergnet s'est dit lundi 20 février "en difficulté" du fait du nouveau retard pris par la mise en œuvre de l'appel d'offres du gouvernement dans les départements d'Outre-Mer, lié à un problème de législation.


© Vergnet
© Vergnet
Vergnet est "en difficulté" à cause de l'appel d'offres en Outre-Mer. "Une contradiction non anticipée par le gouvernement entre les lois Littoral et Grenelle 2 met la société Vergnet en difficulté", indique le groupe. Vergnet est le fournisseur de trois projets (deux en Guadeloupe, un en Martinique) retenus la semaine dernière par le gouvernement dans le cadre de l'appel d'offres sur les éoliennes terrestres en Corse et dans l'Outre-Mer, portant sur l'installation de 26 éoliennes, pour une puissance de 19,5 MW.

Une incompatibilité juridique

En annonçant son choix la semaine dernière, le gouvernement a précisé qu'une mission avait été nommée pour mettre en conformité la législation permettant la mise en œuvre de l'appel d'offres. Les lois Littoral et Grenelle 2 présentent en effet une "incompatibilité juridique", selon Vergnet. La loi Grenelle 2 interdit la construction d'éoliennes à moins de 500 m des habitations existantes, tandis que selon la loi Littoral, toute construction doit se faire "en continuité avec les agglomérations et villages existants". Vergnet s'inquiète donc du "délai de mise en conformité du cadre législatif, qui s'ajouterait au retard de plus d'un an déjà pris par rapport au planning initial de l'appel d'offres", qui avait déjà poussé l'entreprise à prendre des mesures de réduction des coûts en 2011.
Le groupe, spécialisé dans les éoliennes adaptées aux climats tropicaux, a investi près de 20 millions d'euros en recherche et développement pour mettre au point une éolienne anticyclonique. Mais Vergnet "n'a pas vendu ces machines dans les Dom depuis quatre ans et n'escompte plus en vendre en 2012", compte tenu de ce problème législatif. La société étudie "les conséquences de cette situation imprévue" et en dira plus lors de la publication de son chiffre d'affaires annuel, le 1er mars. En octobre, l'entreprise avait déjà revu en très forte baisse ses prévisions pour l'exercice, après des retards sur un gros projet en Éthiopie. Vergnet espérait alors une relance grâce au marché des Dom, dans lesquels il est "historiquement bien positionné".

AFP

Mardi 21 Février 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse