Vers un nouveau statut aux ports de Mulhouse et Colmar


La formule du syndicat mixte ouvert semble tenir la corde pour poursuivre l’activité des deux ports du Haut-Rhin, Mulhouse et Colmar, à l’expiration proche des concessions. Elle permettrait de garder dans le jeu les CCI, actuelles exploitantes.


© Port rhénan de Colmar-Neuf Brisach
© Port rhénan de Colmar-Neuf Brisach
Pour les ports de Mulhouse-Rhin et de Colmar-Neuf Brisach, la question de la gouvernance est un sujet qui fait transpirer. Les deux établissements ont dû composer avec un long silence de l’État, devenu de plus en plus stressant au fur et à mesure que se rapproche la fin des concessions. Pour deux des trois sites de Mullhouse-Rhin - dont Ottmarsheim et son terminal conteneurs - l’expiration arrive en mars, par exemple. Or, à l’approche du gong, les choses finissent par s’accélérer.
La piste qui tient la corde, mais qui n’est pas encore définitive, est celle du syndicat mixte ouvert. Les collectivités locales ont délibéré fin 2015 en faveur de cette forme d’association, sortie renforcée de la réforme territoriale de la loi NOTRe. Prudente, la direction des Ports de Mulhouse-Rhin (PMR) se borne à constater un «accord de principe qui définit les contours généraux», qu’il conviendra de confirmer et d’affiner dans les prochains mois.

Du transitoire jusqu'en 2019

Les deux syndicats mixtes regrouperaient l’État, Voies navigables de France, le Conseil régional de la nouvelle Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine et/ou le Conseil départemental du Haut-Rhin, les intercommunalités d’accueil des installations ainsi que la CCI (Chambre de commerce et d’industrie), respectivement Sud-Alsace-Mulhouse et Colmar Centre-Alsace. Le syndicat «ouvert» permet en effet d’entrer des structures comme les CCI, ce qui leur donne toutes les chances de demeurer les exploitantes comme aujourd’hui. Il faudra en passer par des appels d’offres, pour une solution transitoire jusqu’à l’expiration des dernières concessions en 2019 puis pour une gouvernance de long terme.

Mathieu Noyer

Mardi 12 Janvier 2016



Lu 615 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 14:12 Port de Lyon : le fer porte la croissance


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse