Vers une filiale d’exploitation au port de Strasbourg


Sans en attendre les détails, le port strasbourgeois fait sienne la prochaine réforme des ports intérieurs en travaillant à la séparation entre gestion foncière et exploitation.


Le Port de Strasbourg anticipe la réforme des ports intérieurs © PAS
Le Port de Strasbourg anticipe la réforme des ports intérieurs © PAS
Le Port autonome de Strasbourg anticipe la réforme prochaine des ports intérieurs. Comme la séparation entre gestion du foncier et exploitation se dessine, il prend les devants, compte tenu que son statut particulier inscrit dans une loi de 1924 le libère des contraintes liées aux échéances de concession.

Objectif nouveau terminal de Lauterbourg

Dans ce contexte, le Port autonome espère constituer au 1er janvier 2015 une filiale d’opérateur de terminal, en même temps qu’une filiale de transport de passagers qui concentrerait le service Batorama. "Les deux activités représentent la moitié de nos effectifs, soit une centaine de personnes", souligne Didier Dieudonné, directeur général délégué. De droit privé – la forme juridique précise reste à choisir – les nouvelles sociétés garantiront le maintien de leur statut aux agents publics déjà en place. Les nouveaux embauchés signeront par contre un contrat privé.
La "maison mère" Port autonome conservera la gestion foncière, conformément au modèle anglo-saxon du landlord. Sa future filiale conteneurs se chargera de la maintenance des portiques, mais elle prend aussi date pour l’exploitation de terminaux en partenariat avec les opérateurs privés. «Elle est prête à accueillir des partenaires», confirme Didier Dieudonné. Le port a d’abord dans son viseur la gestion de son nouveau terminal de Lauterbourg, où le modèle d’association apparaît comme le plus réaliste : l’appel à projets vers les opérateurs a démontré clairement que ceux-ci sont prêts à participer à l’exploitation, mais pas à en prendre le leadership… avec les risques qui en découlent. Ils demandent au port de l’assumer en bonne partie.

Christian Robischon

Vendredi 13 Juin 2014



Lu 269 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 14:12 Port de Lyon : le fer porte la croissance


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse