Via Marseille Fos cultive des relations étroites avec le Maroc


Une délégation de plus de trente membres de la communauté portuaire marseillaise conduite par l'association Via Marseille Fos (VMF) s'est rendue à Tanger puis Casablanca pour continuer d'avancer sur les accords bilatéraux signés en août à Marseille. Explications livrées par son président, Hervé Balladur...


Hervé Balladur, président de VMF, et Christine Cabau Woehrel, présidente du directoire du GPMM, à l'occasion de la rencontre avec l'Association marocaine des exportateurs © Franck Revenaz
Hervé Balladur, président de VMF, et Christine Cabau Woehrel, présidente du directoire du GPMM, à l'occasion de la rencontre avec l'Association marocaine des exportateurs © Franck Revenaz
Double escale au Maroc pour Via Marseille Fos. L'association de promotion de la place portuaire marseillaise a entamé sa mission au Royaume chérifien en se rendant tout d'abord à Tanger où elle été reçue par la direction du hub tangérois (TMPA) et a rencontré la direction locale de Renault.
L'occasion était donnée de poursuivre les réflexions entamées ces derniers mois et gravées dans le marbre en juin dernier avec la signature d'accords bilatéraux lors de la visite d'Aziz Rabbah, le ministre des Transports marocain, à Marseille en août. "Notre visite sur le port de Tanger-Med a renforcé en nous le sentiment qu'il est nécessaire d'ouvrir une nouvelle ligne ro-ro sur Marseille", a rappelé Hervé Balladur. Le président de VMF a souligné que les discussions avec l'armateur italien Med Cross Lines et les transporteurs routiers se pousuivent. Mais il conçoit que ce service ait besoin d'un "accompagnement financier" pour son démarrage.

"Les opportunités de la filière automobile"


En outre, une rencontre avec la direction de l'usine tangéroise du constructeur Renault a mis en évidence la nécessité de répondre au développement de la filière automobile pour les véhicules (une ligne hebdomadaire a vu le jour en avril 2014 pour traiter le trafic Dacia) mais également pour le trafic de pièces détachées. "Nous avons travaillé sur la nécessité de passer par Fos. Mais ce qui nous pénalise, c'est la desserte maritime sur ce secteur, tant sur le plan du ro-ro, que du conteneur, sans parler du conventionnel".
Après Tanger, la délégation s'est rendue à Casablanca où elle a été reçue par l'Association marocaine des exportateurs (Asmex). La filière fruits et légumes et le conteneur ont de nouveau figuré au menu.

Conteneur : "Il y a encore du chemin à parcourir"

Hervé Balladur a souligné que, sur un trafic global marocain de 3,5 millions d'EVP, le port de Marseille ne capte pour l'heure que 17.000 EVP par an. "Il y a encore du chemin à parcourir", espère-t-il. À l'occasion de cette mission, a de nouveau été évoqué le projet de création à Marseille-Fos d'une plateforme de fruits et légumes qui était inclus dans les accords signés dans la cité phocéenne au cours de l'été. Tirant le bilan de cette opération, le président de VMF estime : "Le port de Marseille-Fos garde un déficit en matière communication à l'étranger car on nous parle encore souvent de fiabilité". Il souligne pourtant que la présence systématique de dockers dans le cadre de ces missions promotionnelles auraient déjà dû apporter la preuve que la page des conflits sociaux est tournée depuis longtemps.

Vincent Calabrèse

Jeudi 9 Octobre 2014



Lu 447 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 30 Octobre 2014 - 12:52 Les lamaneurs ne craignent pas la crise


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse