Vinalines : deux condamnations à mort pour corruption



© Vinacorp
© Vinacorp
Deux anciens hauts dirigeants du groupe vietnamien de transport maritime Vinalines ont été condamnés à mort lundi 16 décembre pour détournement de fonds à l'issue d'un procès illustrant les efforts du Vietnam pour éradiquer la corruption. Duong Chi Dung, 56 ans, ex-PDG de Vinalines de fin 2005 à février 2012, et son ex-directeur général, Mai Van Phuc, ont été reconnus coupables de malversations et d'une gestion désastreuse qui ont précipité l'entreprise au bord du gouffre financier. "Je n'ai pas pris d'argent. J'ai été accusé à tort pour détournement de fonds", s'est défendu Duong Chi Dung à la barre. Il a toutefois admis une partie des responsabilités dans les difficultés financières de Vinalines. Dung et Phuc comparaissaient depuis jeudi dernier à Hanoï aux côtés de huit autres anciens responsables, sous l'accusation d'avoir fait perdre 366 milliards de dongs (12,5 millions d'euros) à l'État. Leurs huit co-accusés ont été condamnés à des peines allant de six à trente ans de prison ferme. Ils étaient notamment accusés d'avoir acheté un quai flottant japonais quasiment hors d'usage qui a dû être réparé et entretenu à grands frais, selon la présidente du tribunal, Ngo Thi Anh. Vinalines, une compagnie publique exploitant une flotte de pétroliers, de porte-conteneurs et d'autres navires, a fait défaut sur des dettes totalisant près de 3 milliards de dollars, selon les médias officiels. Dung avait fui à l'étranger pour éviter les poursuites avant d'être arrêté en septembre 2012 en Asie, puis extradé.
Le Vietnam est considéré comme l'un des pays les plus corrompus du monde et ce phénomène provoque l'irritation de la population. Le mois dernier, un ancien banquier et son associé ont été condamnés à mort pour le détournement de 25 millions de dollars. En 2012, neuf anciens cadres du constructeur naval Vinashin avaient écopé des peines allant jusqu'à vingt ans de détention, après avoir causé des dettes record de plus de 4 milliards de dollars à l'État.

AFP

Mardi 17 Décembre 2013



Lu 130 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse