"Vivre le fleuve" : un projet repris par Promofluvia


Lancé par feue la Région urbaine de Lyon, dissoute en 2015, le projet "Vivre le fleuve" a été repris par l’association Promofluvia, soutenue par l’État et la CNR. Une étude de faisabilité vient d’être présentée par un cabinet spécialisé lors d’un récent "5 à 7 Promofluvia". Elle concerne deux initiatives qui permettraient une certaine immersion de visiteurs dans l’univers du transport fluvial de marchandises.


Promofluvia a repris le projet "Vivre le fleuve". L’étude de faisabilité d’un montant de 50.000 euros est cofinancée par l’État (80 %), la CNR (14 %) et Promofluvia (6 %). Elle a été confiée à un groupement d’études représenté par le bureau Grelet.
L’étude comporte deux offres touristiques distinctes sur l’axe Rhône-Saône : d’une part, le développement de "chambres d’hôtes" au sein de péniches de mariniers en activité et leur mise en réseau et, d’autre part, l’utilisation de conteneurs aménagés comme logements insolites le long du fleuve ou sur ses rives.

Des déplacements insolites

En ce qui concerne la première offre, le constat évident est que l’acheminement des marchandises reste la priorité des opérateurs fluviaux. Le visiteur doit donc s’adapter à cet univers particulier. L’équipage doit aussi accepter de partager un espace relativement exigu avec des étrangers. Le passage en revue des contraintes liées aux statuts réglementaires (Attestation spéciale passagers à passer, délivrée par Promofluvia), à la sécurité, au règlement intérieur sans oublier les aspects juridiques (assurance pour le batelier, pour le passager, déclaration de l’activité hébergement) et d’éventuels coûts d’aménagements montrent que cette initiative doit être bien réfléchie, menée avec des gens sérieux avant d’être concrétisée. "L’expérience peut être tentée à l’occasion d’un acheminement de marchandises d’un point A à un point B et au-delà sous certaines conditions", observe Jean-Michel Grelet du cabinet d’études éponyme. Une façon de donner à certains le goût pour des déplacements insolites, en prise directe avec la réalité !

"L’acheminement des marchandises reste la priorité des opérateurs fluviaux"


Des hébergements aussi peuvent être insolites, c’est le cas du recours à des conteneurs de 40’, neufs ou d’occasion qui présentent l’avantage d’être assez vastes, transportables et à des coûts raisonnables. Le conteneur peut être implanté sur un domaine public terrestre ou un domaine fluvial. Là encore, des contraintes administratives doivent être connues comme par exemple la nécessité d’avoir un titre d’habilitation d’occupation de terrain. Il faut aussi prendre en compte l’accessibilité des sites, le contrôle d’une parfaite étanchéité du conteneur, son isolation thermique, son raccordement aux réseaux. Un conteneur relève de la catégorie "meublé de tourisme".
Le cabinet Grelet, Richard Poulet, expert fluvial, et Richard Bosquillon, paysagiste, ont examiné quatre sites : Chalon, Virignin, Condrieu et Valence-l’Épervière.
Cette étude de faisabilité montre les potentiels de ces formules de déplacement et d’hébergement (à l’heure où on note aussi un déficit en ce domaine dans certaines régions touristiques).
Les membres de Promofluvia et leurs alliés doivent maintenant communiquer auprès des mariniers et de leurs représentants susceptibles d’être intéressés par ces propositions et les aider à les mettre en œuvre.
Le tourisme industriel connaît un fort engouement. Plus les Français connaîtront les multiples facettes du transport fluvial, plus ils pourront en devenir d’utiles zélateurs.

Annick Béroud

Mercredi 3 Août 2016



Lu 1216 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 13:21 Canal Seine-Nord : ça se précise ! €

Mardi 29 Novembre 2016 - 13:39 Nouvelle agence CFNR sur le bassin de la Seine


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse