Volvo : baisse du bénéfice et du chiffre d'affaires


Le numéro deux mondial des poids lourds, le suédois Volvo, a enregistré une baisse de son bénéfice net (- 11 %) et de son chiffre d'affaires (- 4 %) au premier trimestre.


Les ventes de poids lourds de Volvo reculent de 7 % © Volvo
Les ventes de poids lourds de Volvo reculent de 7 % © Volvo
Volvo a annoncé vendredi 22 avril une baisse de son bénéfice net et de son chiffre d'affaires au premier trimestre. Le directeur général, Martin Lundstedt, s'est félicité que la rentabilité soit restée stable "grâce à une base de coûts plus basse et à l'attention portée à l'adaptation aux changements dans la demande". Le bénéfice net est descendu à 3,77 milliards de couronnes (410 millions d'euros) et le chiffre d'affaires à 71,71 milliards. À changes et périmètre constants, la baisse des ventes n'a été que de 2 %, du fait de la faiblesse de la couronne suédoise. Hors exceptionnels, la marge opérationnelle a peu bougé, augmentant de 0,1 point à 6,1 %.

L'Europe connaît des performances solides

Le marché des poids lourds, où Volvo a vu ses ventes reculer de 7 %, est dans des conjonctures très différentes selon les régions. Elle est la moins bonne en Amérique du Sud, où elle baisse, tandis qu'en Amérique du Nord elle "ralentit par rapport à des niveaux élevés", a relevé Martin Lundstedt. En revanche, "l'Asie montre une tendance stable" et "le marché européen connaît des performances solides avec des commandes en hausse de 23 %".
Parmi les marques du groupe, Renault Trucks a vu les siennes grimper de 15 %, tandis que celles de Volvo (- 13 %), UD (- 12 %) et Mack (- 46 %) se contractaient. "La production en Europe a été ajustée pour satisfaire la hausse de la demande", a souligné Volvo Group. À l'inverse, en Amérique du Nord, les cadences ont été réduites "pour permettre une réduction des stocks chez les concessionnaires".
Dans les engins de chantier (Volvo CE), où la rentabilité est plus faible, l'Europe, et notamment la France, a permis de compenser la faiblesse des marchés en Amérique du Sud et Moyen-Orient, du fait de la crise des matières premières. Les bus sont sur une tendance positive en volume, même si l'évolution défavorable des changes a divisé la marge opérationnelle par deux à 1,1 %.

AFP

Vendredi 22 Avril 2016



Lu 222 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse