Wisco n'abandonne pas son projet d'usine au Brésil


Le sidérurgiste chinois Wuhan Iron and Steel (Wisco) a assuré jeudi 5 juin qu'un projet d'usine pour 5 milliards de dollars au Brésil avait seulement été retardé mais n'était pas abandonné, contrairement à ce qu'avait rapporté mardi 3 juin un quotidien économique chinois.


© Wisco
© Wisco
Le projet sidérurgique chinois de Wisco au Brésil est seulement retardé, mais pas abandonné. "Le travail progresse lentement, mais nous n'avons jamais annoncé que nous y mettions fin", a déclaré Sun Jing, chef du département des relations publiques de l'entreprise étatique chinoise. "Nous devons mener des études de faisabilité pour réaliser une évaluation complète et une analyse de différents risques. Nous n'investirons que si le retour sur investissement est garanti", a ajouté M. Sun.

L'investissement chinois le plus important

Un accord pour ce projet qui doit être implanté dans l’État de Rio de Janeiro avait été signé en avril 2010 entre Wisco et l'entreprise brésilienne LLX du groupe EBX, contrôlé par l'homme le plus riche du Brésil, Eike Batista. Selon les termes de l'accord, Wisco doit détenir 70 % du capital et EBX les 30 % restants. La capacité de production prévue de l'usine est de 5 millions de tonnes par an. S'il est mené à bien, ce projet sera l'investissement chinois le plus important jamais réalisé au Brésil ainsi que l'investissement le plus important jamais effectué par la Chine dans une usine étrangère, avait déclaré en 2010 le président brésilien de l'époque, Luiz Inacio Lula da Silva.
Le journal chinois le "21st Century Business Herald" avait rapporté un peu plus tôt que Wisco avait décidé de renoncer au projet à cause d'une explosion des coûts. L'usine, qui doit être implantée dans la zone industrielle d'Acu à Rio de Janeiro, nécessite la réalisation d'une liaison ferroviaire de 300 km pour la relier à une mine de fer détenue par Wisco, d'après le quotidien. Le journal avait également évoqué la contraction du marché brésilien de l'acier et de la demande mondiale pour ce métal, ajoutant que Wisco n'était pas parvenu à s'assurer un approvisionnement en coke stable et à un prix compétitif.
M. Sun a reconnu que les études de faisabilité avaient relevé de "nombreuses difficultés" et que sa société n'était pas sûre que le projet soit rentable. Peng Weike, un responsable de Wisco en charge du projet, a déclaré qu'il était difficile à ce stade de prédire de combien de temps le projet serait retardé. "Tout ce que nous pouvons dire, c'est que les études se poursuivent. Nous ne pouvons pas dire quand l'étude de faisabilité sera publiée parce que nous analysons encore certains chiffres", a dit M. Peng.

AFP

Jeudi 5 Juillet 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse