Zim a encore essuyé des pertes en 2012


L'armateur israélien Zim a connu en 2012 un exercice déficitaire. Ses pertes, creusées par l'annulation de commandes, sont toutefois un peu moins lourdes qu'en 2011. La compagnie devrait présenter cette année aux banquiers qui lui apportent leur soutien un nouveau "business plan" pour une durée de cinq ans.


"Nouveau business plan présenté en avril"

© Zim
© Zim
Le chiffre d'affaires de de Zim s'est élevé en 2012 à 3,96 milliards de dollars US, en hausse de 5 % par rapport à 2011. Selon la direction de l'armateur, la compagnie a perdu 206 millions de dollars contre 276 M USD l'année précédente, soit une amélioration de 70 M USD en un an.
Le volume total de conteneurs transportés s'est élevé au cours de l'exercice écoulé à 2,407 millions, en repli de 0,7 %.
Si Zim a connu en 2012 sur le marché Asie-Europe une hausse des volumes transportés de 15,9 % à 611.000 EVP, il a enregistré un recul de trafic de 7,3 %, à 722.000 EVP sur le trade transpacifique. De même, le secteur transatlantique n'a pas été satisfaisant puisqu'il a connu une activité annuelle de 322.000 EVP, soit 12,4 % de moins qu'en 2011. Pour sa part, l'intra-Europe a progressé de 2,2 %, à 225.000 EVP. Quant à l'intra-Asie, à 281.000 EVP, il a progressé l'an dernier de 2,2 %. Le marché intra-américain ne s'est pas aussi bien porté puisqu'il a diminué en un an de 11 % pour finir l'année sur un total de 121.000 EVP. Enfin, les marchés divers exploités par l'armateur israélien ont enregistré une hausse de 5,9 % pour s'établir à 125.000 EVP.
En 2012, les taux de fret ont progressé en moyenne de 2 % pour s'établir à 1.342 USD le conteneur 20 pieds, contre 1.288 USD en 2011.

Résiliation d'une commande de cinq navires et report d'une autre

Avec l'annulation de commandes de navires, Zim a perdu en une seule fois la somme de 133 M USD. Dans le cadre d'un accord trouvé avec le constructeur coréen Samsung, il est parvenu à en résilier une portant sur cinq porte-conteneurs avec effet immédiat et à différer la livraison de cinq autres qui étaient inclus dans une commande de 2006, explique-on au siège de Zim.
En outre, il a renvoyé à 2015 une commande passée auprès de Hyundai Heavy Industries portant sur quatre autres navires d'une capacité de 10.000 EVP
Du coup, il se verra rembourser la somme de 30 M USD faisant partie de l'acompte versé pour la première commande annulée. Ces commandes avaient été signées à l'époque où le marché de la construction était encore au plus haut. Selon notre confrère italien "L'Avvisatore Marittimo", le contrat signé avec Samsung concernait des navires d'une capacité de 12.600 EVP. Ils coûtaient 170 M USD alors qu'ils ont une valeur unitaire moyenne de 110 M USD aujourd'hui dans les chantiers mondiaux.
L'armateur dit avoir conservé la confiance des ses partenaires financiers. Il est d'ailleurs parvenu à négocier avec eux le report du paiement de ses dettes jusqu'en 2014. Cet accord devrait lui permettre d'ici là d'améliorer son cash flow de quelque 166 M USD pour "la gestion de ses affaires courantes". Le 30 avril prochain, la compagnie israélienne présentera aux banques un nouveau business plan quinquennal qui s'étalera jusqu'en 2018.
Pour 2012, au palmarès des 25 premiers opérateurs du secteur de la ligne régulière conteneurisée, Alphaliner a placé Zim à la dix-septième place, avec 84 navires en exploitation proposant au marché une capacité de 318.000 EVP.
Vincent Calabrèse

Vincent Calabrèse

Lundi 25 Mars 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse