​Dans la difficulté, Boeing se prédit un avenir meilleur


Boeing, lesté par les difficultés du transport aérien et des problèmes de production, a perdu de l'argent pour le sixième trimestre consécutif mais pense rebondir avec le retour des livraisons du 737 Max et la vaccination.


© John McArthur Pixabay
© John McArthur Pixabay
La pandémie "continue de rendre le marché difficile au niveau mondial", a commenté le directeur général du groupe Boeing, Dave Calhoun. Mais "nous estimons que 2021 représentera un tournant pour notre secteur avec l'accélération de la distribution du vaccin". Le trafic commence à reprendre, aux États-Unis et en Chine notamment, a-t-il relevé. Le trafic reste encore limité en Europe ou dans certaines zones d'Amérique latine.  La flambée de cas de coronavirus en Inde est inquiétante.  Et les vols internationaux restent à la peine en raison "d'inquiétudes persistantes autour du virus" et de "l'absence de politiques coordonnées" sur la réouverture des frontières, a encore relevé Dave Calhoun. 

Les compagnies volaient au premier trimestre "à moins de 60 % de leurs capacités normales au niveau mondial", a-t-il noté. Le trafic de passagers devrait revenir au niveau de 2019 "en 2023 ou 2024". Au premier trimestre, le groupe a aussi dû faire face à des problèmes de production sur plusieurs de ses programmes ayant ralenti les livraisons, le moment où les clients paient l'essentiel de leur facture. 

L'effet Air Force One

Boeing a enregistré une perte nette sur la période de 537 millions de dollars. Le constructeur a notamment dû encaisser une charge de 318 millions de dollars liée à Air Force One, l'avion présidentiel américain.  Le groupe doit en effet livrer deux appareils 747-8 modifiés pour répondre aux besoins spécifiques de la Maison Blanche d'ici fin 2024 mais a dû changer un de ses sous-traitants. 

Les déboires du 737 Max cloué au sol pendant près de deux ans après deux accidents mortels, commencent pour leur part à s'estomper. Après le feu vert de plusieurs régulateurs fin 2020, Boeing a pu reprendre les livraisons de son appareil-vedette et en a acheminé plus de 85 depuis. Cela lui a aussi permis d'enregistrer en février, puis en mars, plus de commandes d'avions que d'annulations pour la première fois depuis novembre 2019 grâce à quelques gros contrats, avec Southwest et United Airlines notamment.

Cloués au sol

Début avril, Boeing a en effet dû suspendre de nouveau les livraisons de son avion vedette et demandé à seize compagnies de ne plus faire voler environ 106 appareils, le temps de mieux identifier un problème électrique dans le cockpit. Le groupe est en train de "finaliser" avec le régulateur de l'aviation américain la documentation devant permettre de régler la situation, a souligné Dave Calhoun en reconnaissant qu'il ne pouvait pas s'avancer sur une date. Une fois le remède approuvé, sa mise en œuvre ne devrait prendre que "quelques jours par avion".
 
La Chine, gros marché pour Boeing, n'a par ailleurs toujours pas donné son feu vert au 737 Max. Il est "probable" que ce sera "au second semestre", a dit le dirigeant. Plus généralement, la question des relations commerciales entre la Chine et les États-Unis reste un élément que le groupe dit "surveiller".

Juliette Michel

Jeudi 29 Avril 2021



Lu 558 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal