​Pollution maritime : les demi-mesures de l’OMI


Lors du 76e Comité de la protection du milieu marin, L’Organisation maritime internationale a notamment fixé à 11 % la réduction de l’intensité carbone des navires entre 2023 et 2026. Une mesure jugée décevante par la France et les organisations environnementales.


© James Linders/Port of Rotterdam
© James Linders/Port of Rotterdam
Au terme d'une semaine de négociations, l’Organisation maritime internationale (OMI) a adopté plusieurs mesures en matière de lutte contre la pollution causée par le transport maritime. Sans aller assez loin, jugent la France et des organisations environnementales. La première initiative porte sur la mise en place de critères spécifiques d'efficacité énergétique basés sur le type et la taille des navires existants, comparable à celle déjà en vigueur pour les navires neufs.

La seconde, âprement débattue, fixe le pourcentage de réduction de l'intensité carbone des navires d'ici le 31 décembre 2030. "Nous avons décidé que les facteurs de réduction seraient limités à 11 % entre 2023 et 2026, sans fixer d'objectif pour les années 2027-2030", a expliqué Damien Chevallier, représentant permanent adjoint français auprès de l’OMI.

Mesures inefficaces

Cette position était soutenue par un nombre important d'États dont la Chine, l'Argentine, le Chili, les Émirats arabes unis, l'Inde, le Panama, ou encore Singapour, mais pas par la France. Le résultat est donc "très décevant" pour Damien Chevallier, qui poussait pour le double en pourcentage et une visibilité donnée au secteur jusqu'en 2030. "Le paquet de mesures d'efficacité énergétique à court terme visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre adopté est pratiquement inutile", a tancé de son côté John Maggs, conseiller de l'ONG Seas at Risk.

En conclusion du 76e Comité de la protection du milieu marin (MEPC), le secrétaire général de l'OMI, Kitack Lim, s'est néanmoins félicité de "progrès significatifs" avec l'adoption de ces décisions qui se traduisent par des amendements à la Convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires (Marpol). Le transport maritime représente actuellement 2 à 3 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, selon l'Institut supérieur d'économie maritime (Isemar), soit davantage que le transport aérien. L'organisation spécialisée de l'ONU s'est engagée à garantir une réduction de 40 % de l'intensité carbone du secteur qu'elle encadre d'ici 2030 par rapport à 2008.

Les discussions sur un fonds dédié à la recherche et développement (R&D), porté par les industriels, ainsi que des mesures contre les émissions de carbone noir, fléau pour l’Arctique, ont été repoussées au prochain MEPC, prévu en novembre. Deux groupes de travail dits "intersessions" auront lieu d'ici là.

AFP

Vendredi 18 Juin 2021



Lu 1058 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Juillet 2021 - 14:48 L'Iran inaugure son nouveau terminal pétrolier

Mercredi 21 Juillet 2021 - 15:20 Brittany Ferries commande deux navires hybrides


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal