2016, "une année de contrastes" pour la Martinique


Après avoir connu une stabilisation de son activité en 2015, le Grand Port maritime de la Martinique a connu une année contrastée en 2016. Le président du directoire, Jean-Rémy Villageois, attend une reprise pour les années à venir puisque la capacité a fortement évolué dans le conteneur. La croisière devrait connaître une forte reprise dès la fin de l'année.


© Carnival
© Carnival
Selon le président du directoire du Grand Port maritime de la Martinique, Jean-Rémy Villageois, le nombre d'escales est passé de 1.500 à 1.600 en 2016 mais a connu à la fois une baisse de son tonnage et une hausse du nombre de croisiéristes. "Conformément à nos prévisions, nous avons enregistré un trafic de 3,134 millions tonnes", indique le dirigeant, expliquant que le nombre d'EVP a baissé de 4 % pour s'établir à 153.450 EVP malgré la reprise du trafic transbordement qui a atteint à 10.000 EVP. À - 10 % par rapport à 2015, il rappelle que le trafic de bananes a subi l'impact du cyclone Matthew ayant frappé la Martinique en 2016.
Selon lui, "si le marché s'est montré stable en 2016 pour la Martinique, l'année doit être replacée dans un contexte de très forte évolution de la capacité dans le secteur du conteneur sur le marché Europe-Antilles". Jean-Rémy Villageois rappelle que le groupe CMA CGM a remplacé la série des "Fort" (des porte-conteneurs de 2.260 EVP par des unités de 2.800). Au total, selon lui, "l'offre de transport a augmenté de manière significative puisqu'elle a progressé de 30 %". Il souligne en outre l'arrivée de Stream Lines en février-mars 2016 sur le marché. Un opérateur qui a ouvert un service hebdomadaire en sortie de Rouen se traduisant par 52 escales annuelles. Il mentionne également l'augmentation de capacité mise en œuvre en juillet 2016 par l'armateur Marfret via sa filiale Ferrymar avec le ro-ro "Marin".

"La croisière devrait reprendre dès le mois de décembre 2017"


Sur le plan des investissements, le président du directoire du Grand Port maritime souligne que les travaux réalisés sur la partie Sud-Est des installations (d'un coût de 15 millions d'euros) ont été livrés à temps. Il mentionne en outre la remise à niveau des portiques, la rénovation de certains outils et les investissements réalisés par les manutentionnaires au plan informatique (Tos).  
Dans le secteur du fret roulier, autre fait majeur observé en 2016 par le président du directoire du port martiniquais, la forte progression du trafic de véhicules neufs sur la Martinique en provenance d'Europe.  
Dans le secteur du pétrole, il indique que le GPM a connu une année standard suite à l'activité exceptionnelle enregistrée en 2015. "Nous avons connu une activité de raffinage normale", admet-il.  Pour l'année en cours, il précise que la raffinerie de la Sara va subir des travaux mais que ceux-ci ne devraient pas avoir d'impact sur le trafic global.
Dans le domaine de la croisière, le port martiniquais a achevé l'année 2016 sur un trafic de 650.000 passagers, en hausse de 19 % par rapport à 2015. Sur ce chiffre global, la croisière en transit a généré 545.800 voyageurs, soit 14 % de plus que l'année précédente. "Nous avons enregistré 189 escales, soit 12 % de plus qu'en 2015", explique le dirigeant du port, soulignant la présence accrue d'armateurs tels que Holland America, P&O Cruises, TUI, Aida Cruises, etc. Il affirme que le port a poursuivi ses investissements sur le quai des Tourelles ainsi que sur l'appontement de la pointe Simon (à hauteur de 1,5 million d'euros) où sont accueillis les navires de MSC, Costa et Club Méditerranée. Le directeur du port s'attend à une forte reprise de l'activité croisière pour 2018. Et d'expliquer : "Nous sommes sur une tendance haussière. L'activité reprendra dès le mois de décembre 2017 mais ne sera visible qu'en 2018".

Vincent Calabrèse

Lundi 29 Mai 2017



Lu 532 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse