2020, un petit cru pour la voie d’eau pour Saône-Rhin Europe


L’association de promotion du transport fluvial basée à Besançon a rencontré des motifs de déception cette année mais elle persévère, avec quelques succès.


© Pagny Terminal
© Pagny Terminal
Ralentie par le coronavirus, l’activité de Saône-Rhin Europe a également été contrariée ces douze derniers mois par l’action politique… ou plutôt, l’inaction politique vis-à-vis du transport fluvial que l’association promeut. Celle-ci a essuyé deux déceptions, rappelées lors de l’assemblée générale le mois dernier à Besançon (Doubs).
Au niveau local, le courrier que l'association avait envoyé aux candidats aux municipales de la ville pour faire des propositions d’approvisionnement et évacuation de proximité par voie d’eau en ville (déchets, marchandises…) est resté lettre morte. Un silence d’autant plus assourdissant que l’écologie s’est taillée la part belle lors de la campagne électorale bisontine.

De nouvelles infrastructures

Au niveau national, la loi d’orientation des mobilités (Lom) suscite des constats amers de Pascal Viret, le président de Saône-Rhin Europe : "Une loi pour rien dans le domaine du fluvial. Elle passe à côté des enjeux et marque même un recul par rapport au Grenelle de l’environnement d’il y a dix ans" déplore-t-il.
Décortiquant le budget alloué à Voies navigables de France, Pascal Viret relève son doublement en 2020 par rapport à 2019 (plus de 300 millions d’euros contre 155) en incluant le volet fluvial du plan de relance. Mais il invite à relativiser : "Le compte n’y est pas si l’on veut rattraper le retard de part modale de la voie d’eau. Nous estimons qu’une politique fluviale volontariste devrait mobiliser 500 millions d’euros par an : 300 pour l’entretien et la régénération du réseau, 50 pour la modernisation et 150 en infrastructures nouvelles" insiste-t-il.

Mise au gabarit de l'Oise

Sur ce dernier point, les bonnes nouvelles sont venues de la progression des dossiers Seine-Nord et Mageo  avec la mise au gabarit européen de l’Oise. Mais c'est moins glorieux du côté de la mise au gabarit 2.500 tonnes de la liaison Bray-Nogent-sur-Seine dont les travaux sont à nouveau retardés à la période 2024-2027. Quant à la liaison grand gabarit de l'axe Saône-Rhin, sans surprise, la mission principale de l’association n’a pas connu d’avancée concrète cette année.
Cependant, il existe un vrai motif de satisfaction : sa prise en compte explicite dans les schémas régionaux Sraddet du Grand-Est et de Bourgogne-Franche-Comté, à laquelle Saône-Rhin Europe estime avoir contribué.
L’avenir du projet étant ainsi préservé dans les textes, l’association regroupant environ soixante membres actifs, va continuer son militantisme en sa faveur. Et plus généralement, ses actions pour la voie d’eau dans l’esprit de coordination avec ses alter ego : Agir pour le fluvial, Provoideau, le Consortium des voies navigables et multimodales, etc. Les réunions et échanges communs se sont poursuivis, en vis-à-vis ou à distance. Des dialogues qui ont tout lieu de s’intensifier face à des vents pas toujours porteurs, selon Pascal Viret. "S’unir toujours plus, c’est nécessaire", conclue-t-il.
 

Mathieu Noyer

Mardi 10 Novembre 2020



Lu 1381 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Septembre 2021 - 11:53 Un semestre de relance pour le port de Strasbourg


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal