30 préconisations pour renforcer la sûreté dans les aéroports


Les rapporteurs de la mission d'information parlementaire sur la "Sûreté aéroportuaire, le défi de l'adaptation au risque", qui ont rendu public leur travail mardi, ont fait trente préconisations.


© MP
© MP
Les députés Daniel Goldberg et Didier Gonzales, élus des départements des aéroports Roissy-Charles-De-Gaulle et Orly, se sont vu confier une mission d'information parlementaire pour renforcer la sûreté dans les aéroports. Ils avaient lancé leurs travaux la semaine qui avaient suivi la diffusion d'un reportage d'«Envoyé spécial», où l'on voyait des journalistes parvenir à faire pénétrer une arme dans deux avions, en pièces détachées (mais sans munitions). Mais au terme de leurs auditions, les rapporteurs jugent le bilan "satisfaisant" pour les aéroports français, y compris ceux qui sont spécialisés dans les compagnies "low-cost". Ils ont tout de même ont émis trente préconisations dans ce rapport sur la "Sûreté aéroportuaire, le défi de l'adaptation au risque".

Vigilance particulière sur le fret

Tout d'abord, ils préconisent de "développer une vigilance particulière sur le fret", considérée par les spécialistes de l'antiterrorisme comme un point faible du secteur aérien. Tout en conservant les méthodes actuelles de filtrage, ils appellent également à développer les techniques de "profiling" et d'analyse comportementale. Très utilisées aux États-Unis ou en Israël, elles consistent à étudier l'attitude des voyageurs, en amont du contrôle. Des expérimentations de ces techniques sont menées dans deux aéroports français, selon un spécialiste de l'antiterrorisme qui n'a pas précisé lesquels. Ils recommandent aussi de participer à une réflexion européenne pour créer un fichier des passagers de vols entrant sur le territoire de l'Union. Les États-Unis disposent de telles bases de données et se réservent le droit d'interdire des appareils d'atterrir ou de survoler leur territoire.

"Renforcer les mesures dans les autres secteurs du transport"



De plus, ils conseillent d'évaluer les aéroports d'origine jugés à "risques" et de leur proposer des subventions européennes pour améliorer leur sécurité. "Les plates-formes aéroportuaires de certains pays principalement africains (notamment celles de Bamako, Niamey ou Nouakchott) et asiatiques pratiquent des contrôles qui apparaissent tout à fait insuffisants", selon le rapport. Les rapporteurs souhaitent aussi que les passagers soient informés sur les aéroports peu sûrs. L'amélioration du recrutement et de la formation des agents de sécurité leur semble nécessaire. Chaque société de sécurité organise son propre examen et la formation continue est insuffisante, regrettent les rapporteurs qui déplorent aussi le manque de reconnaissance dont souffrent les salariés de ce secteur.
En outre, ils prônent l'utilisation des "scanners corporels" qui permettent de détecter la présence éventuelle d'objets sous les vêtements : courants aux États-Unis ou aux Pays-Bas, ils en sont au stade expérimental en France. En Europe, les passagers devront être explicitement informés de leur possibilité de refuser ce type de contrôle, rappellent les rapporteurs.
Et pour finir, les rapporteurs recommandent également de renforcer les mesures dans les autres secteurs du transport (maritime, ferroviaire, routier, fluvial), notoirement moins surveillés que l'aérien.

Nicolas Gaudichet

Mercredi 14 Décembre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers






Accès rapide























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy