75 navires inscrits au Rif, selon la DGITM


La flotte de commerce sous pavillon français de plus de 100 UMS s'est élevée au 1er janvier 2017 à 408 navires, dont 168 navires de transport et 240 unités de services maritimes. Les unités dédiées au transport ont totalisé près de 5,7 millions d'UMS et leur capacité d'emport a représenté 6,9 millions de tonnes de port en lourd.


© DFDS
© DFDS
Répartie sur les divers registres d'immatriculation, la flotte de commerce nationale de transport de plus de 100 UMS (Universal Measurement System) comprend 75 navires inscrits au registre international français (Rif), 55 au registre métropolitain et 38 au registre d'Outre-Mer, dont 26 en Polynésie française, selon les chiffres établis par la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer (DGITM). Quant à la flotte de services maritimes, elle s'est élevée à 100 navires inscrits au Rif, 127 au registre métropolitain et 13 au registre ultramarin.

La flotte a vieilli d'un an et demi par rapport à 2016

L'âge moyen de la flotte de transport nationale s'est élevé à 10 ans au 1er janvier 2017, contre 8,5 ans un an auparavant. Les services du ministère ajoutent que l'âge de la flotte mondiale de transport est estimé à 14,3 ans au 1er janvier 2017 et celui de l'Union européenne à 13,6 ans au 1er janvier 2016.
Au cours du second semestre 2016, la flotte pétrolière a connu deux entrées et deux sorties. À 42 unités, elle compte 11 pétroliers transporteurs de brut et 23 transporteurs de produits pétroliers, chimiques et gaziers. L'entrée en flotte de 2 VLCC a entraîné une hausse de 14 % de la jauge et 16 % du TPL sur ce segment.
Dans le secteur de la flotte gazière et pétrolière, 1 VLCC et 1 ULCC sont entrés en flotte au cours du deuxième trimestre 2016. Selon la Mission de la flotte, rattachée à la DGITM, l'"Alsace", un transporteur de brut de 234.006 UMS et d'une capacité d'emport de 320.350 TPL, est entré en flotte pour Euronav. Il naviguait jusqu'alors sous pavillon grec pour le compte du même armateur. Il a été immatriculé au Rif en juillet 2016.

"24 porte-conteneurs, 19 rouliers, 11 conventionnels et 5 cargos mixtes"


Le "TI Europe", transporteur de brut de 234.000 UMS et d'une capacité d'emport de 441.540 TPL, a rejoint la flotte d'Euronav. Construit en Corée du Sud par Daewoo en 2002 et propriété d'Euronav depuis 2004, il naviguait sous pavillon belge. Selon la Mission de la flotte de commerce, "il est immatriculé au Rif depuis septembre 2016".
L'administration française rattachée au ministère des Transports ajoute que le groupe V Ships s'est séparé en novembre 2016 du "Eagle San Pedro", un pétrolier (transporteur de brut) d'une capacité de 157.850 TPL. Il a retrouvé le pavillon singapourien après une opération de francisation provisoire (sous pavillon Rif).
Quant au pétrolier "Grethe Teresa" (1.020 tonnes), il est désarmé dans le port Nouméa depuis son acquisition par la société Stiles.
La flotte de charge comptait, elle, 60 navires au 1er janvier 2017 pour un total de jauge brute de 2,3 millions UMS et une capacité d'emport de 2,4 millions TPL. La DGITM a comptabilisé 24 porte-conteneurs (dont 22 faisant partie de la flotte de CMA CGM et 2 appartenant à Marfret), 19 rouliers (dont 5 appartenant à la Compagnie maritime nantaise – CMN –, 3 à Louis Dreyfus Armateurs – LDA –, 2 à Socatra, 11 conventionnels et 5 cargos mixtes.
La DGITM relève la sortie du "Tahiti Nui III", un roulier de la flottille de Polynésie. Le navire, depuis longtemps en vente, navigue désormais sous pavillon des îles Fidji. Il affiche 403 UMS et une capacité de 150 tonnes. Le "Tahiti Nui II", son sister-ship, vendu à une entreprise polynésienne (TMP), demeure sous registre polynésien.
Quant au "Goulphar", un roulier de 299 UMS de la Compagnie vannetaise de transport maritime et côtier (TMC), il est armé en navigation côtière. "Ce qui l'exclut du périmètre", souligne l'administration.
Dans le secteur du passager, la flotte compte 66 navires de plus de 100 UMS pour un total frôlant les 789.000 UMS. La DGITM a comptabilisé 6 paquebots (dont 5 appartenant à Uvea Marine Services), 38 paquebots transbordeurs (dont 9 détenus par Brittany Ferries, 5 appartenant à DFDS Seaways, 6 à Corsica Linea et 3 à La Méridionale).
L'administration relève que l'armateur de croisière Ponant a commandé 4 paquebots aux chantiers navals roumains Vard. Leur livraison est prévue entre mars 2018 et juillet 2019. En outre, 2 transbordeurs rouliers seront livrés à la fin de l'année par les chantiers roumains Damen Galati à Saint-Pierre-et-Miquelon. Tous deux seront immatriculés au Rif.

Vincent Calabrèse

Mercredi 6 Septembre 2017



Lu 11346 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse