AP Møller-Maersk : la sortie de Maersk Oil et l'entrée de Hamburg Süd, un double coup de fouet


Le groupe danois AP Møller-Maersk a tiré profit de la cession de sa filiale Maersk Oil et de l'absorption de l'armateur allemand Hamburg Süd en 2018. Au premier trimestre de l'année en cours, il va mettre un point final à la sortie de Maersk Drilling.


La vente de Maersk Oil à Total pour 7,45 milliards de dollars a permis à AP Møller-Maersk d'enregistrer un gain comptable de 2,6 milliards de dollars pour l'année 2018 © Maersk
La vente de Maersk Oil à Total pour 7,45 milliards de dollars a permis à AP Møller-Maersk d'enregistrer un gain comptable de 2,6 milliards de dollars pour l'année 2018 © Maersk
Pour le groupe AP Møller-Maersk, à 39 milliards de dollars US, l'exercice 2018 s'est achevé sur une croissance du chiffre d'affaires de 26 %, soit 12 md USD de plus qu'en 2017.
À 3,8 md USD, le groupe danois a enregistré une hausse de 8 % de son Ebitda par rapport à l'exercice précédent. Il attribue cette amélioration à la hausse des taux de fret mais aussi aux retombées positives de l'intégration de l'armateur allemand Hamburg Süd. Selon la direction de la holding scandinave, des synergies plus fortes que prévu ont été trouvées. En revanche, la hausse des prix du carburant a constitué un frein à l'Ebitda que la hausse des taux de fret ne semble pas avoir pu compenser.
Le groupe danois relève un faible niveau des taux de fret en début d'année en raison d'une arrivée massive de navires neufs sur le marché et d'un faible nombre de départs à la casse d'unités plus anciennes. Toujours sur le secteur de la ligne régulière, il mentionne une croissance de 6 % des importations nord-américaines en provenance d'Asie. Pour sa part, l'Europe a connu une hausse plus modérée de ses volumes en sortie d'Asie (+ 2,8 %).

"Faire face à la hausse du prix des soutes et à un trafic moins élevé que prévu"


L'Amérique latine a connu, selon le groupe, une forte augmentation de ses volumes à l'import au cours de la première partie de l'année puis un ralentissement.
Toujours selon les statistiques du propriétaire de Maersk, le Moyen-Orient et l'Inde ont vu leurs flux à l'import progresser sur l'année de 2,1 %. Quant à l'Afrique, les volumes importés ont augmenté de 5,8 %. Enfin, les échanges intrarégionaux ont évolué de 4,9 %.
"En ce qui concerne nos résultats financiers, nous avons amélioré nos bénéfices malgré quelques mois difficiles en début d'année. Nous avons dû faire face à une hausse du prix des soutes et à une croissance du volume des conteneurs plus faible que prévu au second semestre. Nous devons améliorer notre rentabilité", a expliqué Søren Skou, le PDG du groupe.

Le désengagement du secteur forage se concrétise

Pour l'heure, le groupe continue de se désengager du secteur pétrolier. Après avoir cédé Maersk Oil en 2018, il se sépare de Maersk Drilling. La vente de la filiale forage est prévue pour être achevée en mars.
Pour 2019, le groupe s'attend à un Ebitda plus élevé qu'en 2018, à 5 md USD. Il redoute toutefois les incertitudes liées à la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.
"Les prévisions de Maersk pour 2019 font l'objet d'incertitudes considérables en raison du risque actuel de nouvelles restrictions au niveau du commerce mondial et d'autres facteurs ayant une incidence sur les taux de fret, le prix des combustibles et le taux de change", a ajouté le groupe. Le géant danois a d'ailleurs perdu plus de 12 % jeudi 21 févier à la Bourse de Copenhague, en raison de prévisions mitigées pour 2019 liées à la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis.

Vincent Calabrèse

Jeudi 21 Février 2019



Lu 753 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy