AP Møller-Maersk redoute un manque de visibilité pour 2020


En 2019, le groupe AP Møller-Maersk a renoué avec les bénéfices et a vu son Ebidta progresser. Mais il redoute pour 2020 les effets du coronavirus sur le marché ainsi que l'impact de la norme OMI 2020 sur le prix des carburants et sur les taux de fret.


Terminal à conteneurs dans le port vietnamien de Cai Mep © AP Møller-Maersk
Terminal à conteneurs dans le port vietnamien de Cai Mep © AP Møller-Maersk
Après avoir affiché 755 millions de dollars de dettes en 2018, AP Møller-Maersk a enregistré 509 millions de dollars (M USD) de profits lors de l'année écoulée et a bénéficié d'une amélioration de 14 % de son Ebitda. La progression de ce dernier, passé en un an de 5 à 5,7 milliards de dollars, a été portée notamment par la hausse de la branche Ocean du groupe. Pour celle-ci, l'année 2019 s'est soldée sur une amélioration de 15,3 % de son Ebidta, car il a atteint 4,4 milliards de dollars, contre 3,8 md USD en 2018. À 28,4 md USD, le chiffre d'affaires est resté stable par rapport à celui de 2018.

"Baisse de 0,1 % des volumes transportés an 2019 "


Le leader mondial de la ligne régulière a observé au cours de l'année une stabilité des taux de fret moyens malgré une faiblesse de la demande mondiale. Autre caractéristique de l'année écoulée, une baisse du prix des soutes dont ont bénéficié l'ensemble des armateurs qui a contribué à et l'amélioration de 2,4 % des frais d'exploitation du groupe.

Guerre commerciale

AP Møller-Maersk estime avoir transporté en 2019 un volume de 26,59 millions d'EVP, contre 26,61 en 2018, soit 0,1 % de moins en un an. Cette évolution a été contraire à celle du marché mondial – qui a progressé de 1,4 % – en raison de la tendance baissière enregistrée l'an dernier aussi bien sur l'axe Est-Ouest que l'axe Nord-Sud mais compensée par l'Intra-Asie.
En effet, on a observé sur l'axe Est-Ouest une croissance des volumes de 2 %. Sur le marché Europe-Asie, elle s'est élevée à 5,1 % au premier semestre mais à 0,6 % au second semestre.
Selon le groupe, l'Amérique du Nord est restée sous pression pendant toute l'année en raison du conflit commercial sino-américain.
Pour leur part, les importations asiatiques en sortie des États-Unis et d'Europe ont connu une forte croissance pendant la période pendant que l'Amérique latine a connu un repli de 0,3 %.
En matière de taux de fret moyens, le groupe danois a constaté une légère évolution de 0,2 % au cours de la période. Ceux-ci ont atteint 941 USD par conteneur de 20 pieds en 2019 contre 939 en 2018. Selon la direction d'AP Møller-Maersk, leur évolution à la hausse a été portée par la croissance de 1,3 % sur l'axe Est-Ouest. Sur l'axe Nord-Sud, les taux moyens ont progressé de 1,9 % grâce à la bonne croissance de l'Amérique latine mais ont été freinés par la morosité du marché Océanie.

L'Asie, moteur unique du marché intrarégional

Sur l'Est-Ouest, l'évolution des taux a été tirée vers le bas par leur faiblesse sur le marché intrarégional, dont l'Asie a été le seul moteur.
Maersk a opéré en 2019 une flotte composée de 307 navires en propriété auxquels il faut ajouter 401 unités en affrètement. La capacité du premier opérateur de mondial a marqué une hausse de 0,4 %, à 4,132 M EVP, contre 4,115 M EVP en 2018. Selon le groupe, aucune construction neuve n'a été livrée au second semestre.
Au plan environnemental, le premier opérateur mondial du secteur conteneurisé estime avoir déjà fait le nécessaire en 2019 en équipant de nombreux navires de sa flotte de scrubbers. Selon lui, cet équipement est un volet de la stratégie nécessaire pour être en conformité avec la nouvelle réglementation en matière de carburants.

"Le Covid-19, un nouveau défi"

Si le groupe danois dit avoir tiré pleinement profit en 2019 de l'intégration de l'allemand Hamburg Süd, il ne tire pas de bonnes perspectives pour 2020. Selon sa direction, le Covid-19, qui affecte la Chine depuis quelques semaines, "représente un nouveau défi pour le groupe en 2020". L'épidémie "réduit la visibilité" pour l'année en cours.
À Copenhague, on indique avoir pris "des mesures nécessaires pour s'assurer de la protection des salariés dans le monde" et on redoute une baisse des volumes conteneurisés. Si le groupe estime encore "prématuré de tenter de chiffrer l'impact réel global du coronavirus pour les mois à venir", ses dirigeants se disent convaincus que les taux de fret devraient baisser en raison de la diminution de la demande dans le transport conteneurisé. Ils ajoutent que la réouverture tardive des chantiers navals après le Nouvel An chinois a retardé l'installation de scrubbers sur certains nouveaux navires de Maersk.
Autre incertitude, le groupe redoute que l'entrée en vigueur de la réglementation OMI 2020 ait un impact sur le prix du fuel et sur les taux de fret.

Vincent Calabrèse

Vendredi 21 Février 2020



Lu 1165 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy