Accord de libre-échange entre l’Union européenne et Singapour


Conclu il y a plus d’un an, l’accord de libre-échange entre Singapour et l’Union européenne est entré en vigueur jeudi 21 novembre 2019. Ainsi en a décidé le Conseil de l’Union européenne, au cours de sa réunion du 8 novembre dernier.


Le projet d’extension portuaire de Tuas à Singapour © Port of Singapore
Le projet d’extension portuaire de Tuas à Singapour © Port of Singapore
Cet accord de libre-échange doit réduire les droits de douane imposés sur le commerce international par chaque partie. Singapour va ainsi supprimer tous les droits de douanes qui existaient encore sur certains produits, comme les boissons alcoolisées par exemple. La cité-État maintiendra l’accès en franchise de droits pour tous les autres produits originaires de l’Union européenne, qui en bénéficiaient déjà. L’Union européenne, de son côté, ouvre l’accès à son marché en franchise de douane à plus de 80 % des produits importés depuis Singapour. Les droits de douanes maintenus pour les produits restant ne le seront que pour quelques années et ont vocation, à terme, à être eux aussi supprimés.
"Les obstacles techniques et non tarifaires au commerce des marchandises seront supprimés dans des secteurs tels que l'électronique, les véhicules à moteur et leurs pièces, les produits pharmaceutiques et les dispositifs médicaux, les énergies renouvelables et les produits bruts et transformés d'origine animale et végétale", note aussi le Conseil de l’Union européenne.
L’accord de libre-échange comprend aussi une coopération douanière renforcée, la reconnaissance mutuelle des règles d’origine, la protection des droits de propriété intellectuelle, des engagements contraignants en ce qui concerne le social et la protection de l’environnement, et enfin l’ouverture des marchés de service et d’investissement dans plusieurs domaines, dont le transport maritime.
"Avec plus de 50.000 entreprises européennes exportant vers Singapour, dont la grande majorité sont des petites et moyennes entreprises, l'importance de cet accord pour les entreprises européennes ne peut être surestimée. Il présente le potentiel nécessaire à la création d’un environnement commercial prospère pour les grands et petits acteurs économiques et au renforcement de nos relations avec notre plus grand partenaire en Asie du Sud-Est", estime le président du Conseil, le Finlandais Ville Skinnari.

"Les terminaux de PSA, situés à Tanjong Pagar, Keppel et Brani, déménageront vers Tuas"


Singapour, selon l’indice Xinhua-Baltic Exchange 2019, reste en tête des centres de développement du commerce maritime international. Cet indice, qui évalue les grands centres mondiaux du commerce selon leur environnement portuaire et les services qui y sont associés, place Singapour en première position, devant Hong Kong, Londres, Shanghai, Dubaï et Rotterdam. L’écart, depuis six ans que cet indice existe, s’est progressivement réduit entre Singapour et Hong Kong. Il pourrait cependant se creuser à nouveau avec la mise en œuvre à Singapour du projet d’extension portuaire de Tuas.

Un linéaire de quai de 26 km

Quatre phases de construction sont prévues pour cet énorme chantier du nouveau port de Tuas. La première doit être livrée en 2021, augmentant de 20 millions d’EVP la capacité de manutention du port de la cité-État, qui atteindra 65 millions d’EVP. En 2027, il est prévu que les terminaux de PSA, situés à Tanjong Pagar, Keppel et Brani, déménageront vers Tuas. Les quatre phases du projet doivent s’échelonner jusqu’en 2040 et porter à 26 km le linéaire de quai du nouveau port de Tuas.

Étienne Berrier

Mardi 26 Novembre 2019



Lu 637 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Novembre 2019 - 11:19 Que représente l'entrée en bourse d'Aramco ?


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy