Aéronautique : le Gifas demande au moins le milliard


Le secteur aéronautique français chiffre à plus d'un milliard d'euros ses besoins pour surmonter la crise provoquée par le coronavirus. Il sollicite à son tour l'aide de l'État.


Le secteur est tout entier dépendant des commandes des grands constructeurs © Daher
Le secteur est tout entier dépendant des commandes des grands constructeurs © Daher
La chaîne des fournisseurs "est très touchée puisqu'elle travaille principalement pour Airbus, Safran ou Boeing et elle subit de plein fouet" les baisses de cadences de production d'avions engendrées par l'effondrement du trafic aérien et les difficultés des compagnies aériennes, explique Éric Trappier.
Selon le président du groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas), "toutes les PME sont touchées, plusieurs dizaines sont en grande difficulté", a noté le président. La fédération professionnelle regroupe 400 sociétés de la filière représentant près de 200.000 emplois en France.
Pour faire face à une crise amenée à durer, "il y aura forcément des solutions de recapitalisation pour arriver à tenir", a-t-il ajouté, se disant ouvert à de larges sources de financements. "Le besoin n'a pas été complètement identifié (...) mais l'unité de mesure c'est plutôt le milliard. Est-ce que c'est un, deux ou trois milliards, je ne sais pas", a encore estimé Éric Trappier, également PDG de Dassault Aviation.

Maintenir la R&D

Le 4 mai, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a évoqué le lancement de l'examen d'un plan de soutien pour les secteurs aéronautique et automobile. Des discussions sont en cours entre le Gifas et la banque publique d'investissement pour définir les contours de cette aide.
"Ce qu'on demande à l’État, c'est de nous accompagner dans cette passe difficile, d'accompagner les plus faibles d'entre nous, mais aussi de donner une image du futur" avec des mesures de relance, a plaidé le président du Gifas.
Alors que le secteur aérien s'est engagé à diviser par deux d'ici 2050 ses émissions de CO2 par rapport à 2005, les efforts en recherche et développement, habituellement parmi les premiers affectés en période de crise, doivent ainsi être préservés.
"Il est fondamental de sauver la capacité de développer de nouveaux avions, donc de développer des technologies pour aller vers des avions de plus en plus verts", a résumé Éric Trappier.
Alors que le secteur était en tension pour recruter 15.000 personnes par an ces dernières années, "la tendance de la profession va plutôt être à la baisse qu'à la hausse en termes d'effectifs", a-t-il par ailleurs jugé.

AFP

Mercredi 6 Mai 2020



Lu 1451 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 29 Septembre 2020 - 16:42 Mecachrome va supprimer des emplois en France


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal