Aéronautique : le site de Simra ferme ses portes


Le site de Simra, sur la commune d'Albert (Somme), va fermer d'ici la fin mars, après que l'administration a validé le plan de sauvegarde de l'emploi pour la centaine de salariés.


© Simra Services
© Simra Services
En fin de semaine dernière, la Direccte des Hauts-de-France a validé le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) pour le site de Simra (Somme), sous-traitant aéronautique d'une filiale d'Airbus, ouvrant ainsi la voie aux licenciements pour motif économique de l'effectif global, selon Me Mounir Bourhaba, avocat de la CGT.

La direction de l'entreprise aéronautique n'a pas souhaité confirmer le nombre de personnes qui vont être licenciées dans la mesure où des "procédures de reclassement et licenciements" sont toujours en cours, se contentant de confirmer la validation récente du plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) et la fermeture du site au 31 mars "au plus tard".

Filiale de Segula, la société Simra à Méaulte-Albert fabrique des pièces pour Stelia, une filiale d'Airbus qui avait annoncé à l'été 2020 un plan social post-Covid-19 qui devait concerner 5.000 emplois en France. Mais début mars, l'avionneur a affirmé être en passe d'éviter tout licenciement forcé pour les 15.000 emplois qu'il supprime en Europe à la suite de la crise historique du secteur aéronautique provoquée par la pandémie, grâce aux départs volontaires et aux aides des États.
 
Des mesures "améliorées à la marge"
 
Chez Simra, depuis le début de la pandémie, "on a dégraissé le mammouth avec des ruptures conventionnelles et des licenciements pour fautes mais sans proposer de plan de départs volontaires, ce qui aurait été moins agressif", a regretté Mounir Bourhaba.

Face aux "miettes proposées" aux salariés, les parlementaires du département et le président du conseil régional Xavier Bertrand (ex-LR), avaient signé en décembre un communiqué commun pour que l'État ne valide pas le PSE "si les conditions de départ" n'étaient "pas sensiblement améliorées. Les mesures, notamment le congé de reclassement, ont depuis été "améliorées à la marge", "le minimum pour avoir la validation de la Direccte", selon l'avocat de la CGT. Le site de Simra, sur la commune d'Albert (Somme) va fermer d'ici la fin mars, après que l'administration a validé le plan de sauvegarde de l'emploi pour la centaine de salariés.

La Direccte des Hauts-de-France a validé en fin de semaine dernière le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) pour le site de Simra, sous-traitant aéronautique d'une filiale d'Airbus, ouvrant la voie aux licenciements pour motif économique de l'effectif global, selon Me Mounir Bourhaba, avocat de la CGT, confirmant une information du "Courrier picard".
La direction du sous-traitant aéronautique n'a pas souhaité confirmer le nombre de personnes qui vont être licenciées, car des "procédures de reclassement et licenciements" sont toujours en cours, se contentant de confirmer la validation récente du PSE et la fermeture du site au 31 mars "au plus tard".

Filiale de Segula, la société Simra à Méaulte-Albert fabrique des pièces pour Stelia, une filiale d'Airbus qui avait annoncé à l'été 2020 un plan social post-Covid qui devait concerner 5.000 emplois en France. Mais début mars, l'avionneur a affirmé être en passe d'éviter tout licenciement forcé pour les 15.000 emplois qu'il supprime en Europe, pour s'adapter à la crise historique du secteur aéronautique provoquée par la pandémie, grâce aux départs volontaires et aux aides des États.

"Le mammouth dégraissé"

Chez Simra, depuis le début de la pandémie, "on a dégraissé le mammouth, avec des ruptures conventionnelles et des licenciements pour fautes, mais sans proposer de plan de départs volontaires, ce qui aurait été moins agressif", a regretté Mounir Bourhaba.

Face aux "miettes proposées" aux salariés, les parlementaires du département et le président du conseil régional Xavier Bertrand (ex-LR), avaient signé en décembre un communiqué commun pour que l'État ne valide pas le PSE "si les conditions de départ" n'étaient "pas sensiblement améliorées. Les mesures, notamment le congé de reclassement, ont depuis été "améliorées à la marge", "le minimum pour avoir la validation de la Direccte", selon l'avocat de la CGT. 

AFP

Jeudi 11 Mars 2021



Lu 575 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal