Aéroport Marseille-Provence : "100 ans et plus que jamais euroméditerranéen"


Après le rebond de 2021, l'aéroport Marseille-Provence subit le contrecoup des crises mondiales à répétition. Toutefois, le recul devrait être limité en fin d'année par quelques bonnes nouvelles, dont le retour du hub de DHL vers l'Algérie et la création d'une liaison avec l'Égypte.


© AMP
© AMP
Après le rebond de 2021, l'aéroport Marseille-Provence subit le contrecoup des crises mondiales à répétition. Toutefois, le recul devrait être limité en fin d'année par quelques bonnes nouvelles, dont le retour du hub de DHL vers l'Algérie et la création d'une liaison avec l'Égypte.

L'année 2022 sera finalement un peu moins bonne qu'entrevu pour l'aéroport Marseille-Provence (AMP). Dans un contexte volatil pour l'économie mondiale, les effets directs de la crise du Covid-19 ont été u peu moins durables que redouté mais l'invasion russe de l'Ukraine a jeté un nouveau froid sur de nombreux marchés. "Avec les confinements successifs en Chine et les conséquences de la guerre sur les prix énergétiques, la conjoncture internationale est vraiment mauvaise", souligne Jean-Marc Boutigny, le responsable fret de la plateforme marseillaise.

DHL performe et relance la desserte d'Alger depuis Marseille

À fin octobre, au moment où l'aéroport a célébré son centenaire, le volume de fret avionné est en recul de 7,8 % comparé aux dix premiers mois de 2021, avec 44.428 tonnes. Le fret express a diminué de 8,8 %, à 39.687 tonnes. "DHL est stable après une année 2021 record dans un contexte difficile", précise le responsable. L'expressiste allemand a traité 15.064 tonnes (+ 1,4 %) à Marseille, son hub pour la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'Est de l'Occitanie, Malte et la Tunisie.

Le numéro deux sur la plateforme, Chronopost-Colissimo, a perdu 6,9 % de son trafic (12.911 tonnes), après un excellent premier semestre l'an dernier. Le retour des avions passagers sur les liaisons transatlantiques a pesé sur les volumes d'UPS, en baisse de 14,7 %, à 9.965 tonnes. De son côté, le trafic avionné de FedEx poursuit sa plongée liée à la reconfiguration de son réseau européen impliquant la réduction du nombre de vols entre Marseille et Roissy et la suppression de la liaison aérienne avec Liège, hub de sa filiale TNT.

Principal aéroport en Méditerranée occidentale pour le fret méditerranéen, numéro un pour les échanges avec la Corse, Malte et la Tunisie, AMP expédie et reçoit 100 % du fret express international de ces deux pays, Malte étant son premier partenaire sur la zone.

Cette vocation va prendre davantage de poids encore puisque Marseille est désormais assuré de redevenir le hub de DHL pour l'Algérie. Le 15 novembre, l'expressiste reprendra ses vols cargo Marseille-Alger-Marseille à raison de cinq aller-retours hebdomadaires en ATR72F. "Ces vols étaient opérés à Barcelone mais DHL a préféré les repositionner à Marseille ou les perspectives de développement sur l’Algérie sont plus prometteuses", commente Jean-Marc Boutigny, rappelant que les relations diplomatiques entre l'Espagne et l'Algérie sont interrompues depuis juin et les nouvelles prises de position de Madrid sur le Sahara occidental revendiqué par le Maroc. Le potentiel de ce service est estimé à un millier de tonnes annuel.

Ethiopian Airlines retourne dans l'anonymat

Davantage marqué par la crise sanitaire que l'express, le fret traditionnel, en grande partie chargé dans les soutes d'avions passagers, connaît une tendance inverse. Il est en hausse de 7,6 % à l'issue des dix premiers mois de l'année (4.741 tonnes) comparé à la même période de 2021.

Sur ce segment, Air Algérie a repris sa place de leader, après avoir été surpassée par Ethiopian Airlines pendant la pandémie, la compagnie algérienne a transporté 1.447 tonnes, soit près de 70 % de plus qu'un an plus tôt. Environ 80 % de ce tonnage est transporté en appareil tout cargo vers Alger et Hassi Messaoud, le reste en avions passagers (vers Alger, Oran et Annaba principalement). Air Corsica, qui opère entre Marseille et l'Île de beauté affiche une progression normale de 2 %, pour 1.232 tonnes.

"Les échanges avec le pourtour méditerranéen représenteront bientôt un tiers de l'activité du fret aérien d'AMP"


Ayant adopté une stratégie offensive lors de la crise sanitaire, quand la plupart des avions étaient laissés au sol, Ethiopian a pâti de la décision de l'Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) de ne pas prolonger au-delà du 31 juillet l'utilisation temporaire des cabines d'avions passagers pour transporter du fret.

La mesure se justifiait en temps de pandémie du fait de la faible disponibilité d'appareils et de l'urgence de transporter du fret médical, ce qui n'est plus le cas. Marseille a donc perdu sa ligne cargo avec Londres et Addis-Abeba et la compagnie éthiopienne a vu son activité marseillaise chuter de 52 %, à 662 tonnes – loin devant Turkish Airlines et ses 174 tonnes (+ 15 %) –, mais celle-ci devrait se stabiliser autour de 350 tonnes par an.

La vocation euroméditerranéenne s'affirme encore

Au rang des nouveautés dans ce secteur, Marseille sera reliée à Vienne à l'été 2023 par Austrian Airlines. Avant cela, FlyNas lancera en novembre une première ligne avec Jeddah à raison de deux vols par semaine et dont les soutes seront commercialisables pour un potentiel de 50 tonnes annuelles, uniquement l'export pour des questions d'agrément de la plateforme saoudienne.

D'autre part, la compagnie low cost Air Arabia Egypt débutera en décembre et jusqu'à fin mars une liaison Marseille-Le Caire deux fois par semaine capable d'emporter du fret. Ce qui fait dire à Jean-Marc Boutigny que "la boucle sera presque bouclée. Marseille était déjà reliée avec le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, Israël, Malte et la Turquie. Avec désormais l'Égypte, il ne manque plus que la Libye en Méditerranée".

Fret express et traditionnel confondus, AMP a traité fin octobre 13.449 tonnes de fret destiné ou provenant de la Mare nostrum : 5.239 tonnes pour la Corse (Air Corsica et Chronopost-Colissimo), 3.384 tonnes pour Malte (DHL et UPS), 3.129 tonnes pour la Tunisie (DHL et Tunisair), 1.447 tonnes pour l'Algérie (Air Algérie), 200 tonnes pour la Turquie (Turkish Airlines et Pegasus Airlines) et 50 tonnes pour le Maroc (Royal Air Maroc et Air Arabia Maroc).

"Les échanges avec le pourtour méditerranéen représentent aujourd'hui 30 % de l'activité du fret aérien d'AMP. Avec la prochaine ouverture de lignes avec l'Algérie (DHL) et l'Égypte, nous devrions atteindre un tiers de notre trafic", se félicite Jean-Marc Boutigny. Ce qui fait dire au responsable fret qu'"à 100 ans, l'aéroport Marseille-Provence est plus que jamais euroméditerranéen".

Franck André

Mercredi 2 Novembre 2022



Lu 1385 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Décembre 2022 - 15:07 Sète capitalise sur le rail


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal