Aéroport de Bâle-Mulhouse : nouvelle année faste pour le fret


À l'aéroport de Bâle-Mulhouse, le trafic a progressé d'un peu plus de 10 %, jusqu'à faire renouer le fret avec ses meilleures années sur place. Le cargo (+ 40 %) a été le moteur de la croissance.


© EuroAirport
© EuroAirport
Le fret à l'aéroport de Bâle-Mulhouse, l'an dernier, a été aussi performant que le transport de passagers qui a augmenté de près de 8 % pour signer un nouveau record de 7,9 millions de voyageurs. Le trafic de marchandises, lui, a progressé de 10,8 %. Son volume grimpe à 112.300 tonnes ce qui le fait renouer avec ses grandes heures du début des années 2000.
Porté par la conjoncture, le résultat est d'autant plus notable que c'est le fret avionné, cœur de métier de tout aéroport, qui devient le moteur. En 2016 déjà, il avait dépassé pour la première fois depuis quinze ans le fret camionné. L'écart s'est creusé en sa faveur en 2017, sa part grimpe désormais à 57 % du total.
Plus particulièrement, le tout cargo monte en puissance. "Il apporte le grand motif de satisfaction de 2017, grâce notamment aux développements d'Emirates SkyCargo (Dubaï) et Qatar Airways (Doha)", observe Matthias Suhr, directeur de l'EuroAirport Bâle-Mulhouse. Trois autres compagnies sont actives sur ce segmen : Korean Air, Iberia (vers Madrid) et Turkish Airlines. Ainsi, le cargo a bondi en un an de 40 %, à 17.400 tonnes.

Une attention aux nuisances sonores

L'express n'est toutefois pas en reste. Lui aussi a progressé, de 10 %, à 46.900 tonnes. Selon la direction de l'aéroport, il doit encore s'améliorer pour ne pas générer les nuisances sonores auxquelles les riverains de cette région sont particulièrement sensibles. Dans le sens des départs, il occupe le créneau le plus problématique, celui de 23-24 heures. "Nous travaillons avec les opérateurs à éviter les retards d'expédition et ainsi faire en sorte que les décollages s'opèrent plus près de 23 heures que de minuit", signale Matthias Suhr.

"L'an dernier, l'industrie pharmaceutique a confirmé son rôle dominant"


Pour cette année, l'EuroAirport affiche une prévision de nouvelle hausse du fret, de l'ordre de 5 %. L'an dernier, l'industrie pharmaceutique, de Bâle mais aussi des territoires frontaliers de France et Allemagne, a confirmé son rôle dominant : en particulier, elle pèse 70 % de l'activité cargo. Un risque de dépendance outrancière émerge-t-il alors ? Oui et non, répond Matthias Suhr. "À moyen terme, ce sera un point de vigilance. Mais, pour l'instant, nous assumons une stratégie de niche vers cette spécialité, ce qui nous semble adapté à notre taille : nous n'avons pas la capacité de capter toutes les filières comme Francfort ou Paris". La certification Iata CEIV Pharma, décrochée l'automne dernier par le nouveau terminal cargo, en atteste.
L'aéroport reproduit en fait, d'une certaine manière, la stratégie qu'il a déployée pour les passagers. Il a un temps misé fortement sur le low-cost en faisant le pari qu'il créerait une dynamique générale, selon le principe que le succès appelle le succès. Ce pari est réussi. L'an dernier, EasyJet a connu une croissance inférieure à la moyenne de l'aéroport, si bien qu'elle est repassée sous les 60 % de parts de marché, laissant davantage place à Wizz Air (+ 40 %) ou encore à TUIfly.

Mathieu Noyer

Vendredi 19 Janvier 2018



Lu 682 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy