Aéroport de Nice : les actionnaires critiquent le cahier des charges


La Chambre de commerce et d'industrie ainsi que les collectivités locales, actionnaires à 40 % de Aéroports de la Côte d'Azur, ont émis de fortes réserves sur des propositions du gouvernement, propriétaire à 60 %, concernant les modalités d'une future privatisation de la société.


La société aéroportuaire génère 65.000 emplois directs et indirects © ADPI
La société aéroportuaire génère 65.000 emplois directs et indirects © ADPI
Les actionnaires minoritaires ont critiqué vendredi 12 février le cahier des charges de la privatisation de l'aéroport de Nice. Par un courrier du 1er février, le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, avait sollicité avant le 15 février l'avis des actionnaires minoritaires (CCI 25%, département 5 %, région 5 % et métropole 5 %) sur un "cahier des charges" accompagnant la vente au secteur privé de la totalité du capital détenu par l'État. Le gouvernement veut aussi céder ses parts dans la société gestionnaire de l'aéroport de Lyon.

Minorité de blocage

"Nous considérons que la première mouture du cahier des charges, que nous venons de recevoir et qui sera discuté le 25 février prochain, n’est pas satisfaisante pour préserver et développer les intérêts de notre territoire", a estimé vendredi Christian Estrosi, président (LR) de la région Paca et président de la métropole de Nice. "Je continuerai à m’opposer à cette privatisation tant que les engagements pris par le gouvernement ne seront pas respectés", a affirmé Christian Estrosi, qui note que la société aéroportuaire génère 7 milliards d’euros de retombées économiques et 65.000 emplois directs et indirects. Il a précisé que la CCI, la région et la métropole "s’engagent à ne pas vendre leurs participations pour conserver une minorité de blocage et garder le contrôle sur les décisions stratégiques" de la société gestionnaire de la première plateforme aéroportuaire de province.

"La société aéroportuaire génère 65.000 emplois directs et indirects"


Le président du CCI des Alpes-Maritimes, Bernard Kleynhoff, a jugé que la version actuelle du cahier des charges "comporte de nombreuses incertitudes" et "nécessite de très nombreux amendements". Il note que certaines conditions préalables proposées très en amont ont été parfois "catégoriquement écartées" ou "très partiellement reprises".
Dans une réponse écrite au ministre, le président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti (LR), formule en solo trois exigences, dont celle de participer au choix du repreneur. La valorisation des parts de l’État, estimées à plus de 600 millions d'euros, devra bénéficier "à titre prioritaire aux Alpes-Maritimes", selon lui. Éric Ciotti demande enfin que les actionnaires minoritaires disposent d'une minorité de blocage de décisions "qui ne profiteraient pas aux politiques touristiques du territoire et feraient de l’aéroport de Nice une plateforme secondaire de délestage ou de régulation du trafic aérien de la capitale". Ces exigences "doivent primer sur tout autre intérêt de courte vue de valorisation d’actifs", au profit du gouvernement, a-t-il insisté.

AFP

Lundi 15 Février 2016



Lu 275 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy