Affaire Bolloré : le président guinéen veut porter plainte à Paris



© Bolloré Africa Logistics
© Bolloré Africa Logistics
Le président guinéen, Alpha Condé, a annoncé jeudi 3 mai qu'il allait porter plainte à Paris pour "dénonciation calomnieuse" dans le cadre du dossier qui ébranle l'homme d'affaires français Vincent Bolloré, inculpé pour corruption, notamment dans l'attribution de la concession du port de Conakry.
"Je vais porter plainte à Paris pour dénonciation calomnieuse", a lancé sans plus de détails Alpha Condé à Conakry à l'occasion de la journée mondiale pour la liberté de la presse. Le président guinéen, 80 ans et réputé proche du milliardaire français, ne s'était pas encore exprimé depuis la mise en examen retentissante le 25 avril de Vincent Bolloré.
L'ancien opposant historique, élu en 2010, n'a pas précisé contre qui il entendait porter plainte. Mais il a vertement reproché à la presse guinéenne de ne pas avoir joué son rôle de "défendre le pays". "Vous n'avez jamais protesté quand on raconte des histoires sur votre pays parce que vous continuez à désinformer la population. C'est à Paris qu'on va s'expliquer parce qu'aucun de vous n'a cherché à savoir ici la vérité", a lancé Alpha Condé.
Le président Condé avait résilié le 8 mars 2011 par décret la convention de concession du terminal du port de Conakry octroyée en 2008 pour 25 ans à Getma, filiale de l'armateur français NCT Necotrans, pour la confier au groupe Bolloré.
Les magistrats français qui ont inculpé Vincent Bolloré notamment de "corruption d'agent étranger" tentent de déterminer si le groupe a utilisé les activités de conseil politique de sa filiale Havas pour obtenir la gestion des ports de Conakry et Lomé (Togo) via une autre de ses filiales, Bolloré Africa Logistics, anciennement appelée SDV. SDV avait obtenu la gestion la concession à Lomé peu avant la réélection en 2010 du président togolais, Faure Gnassingbé, conseillé dans sa campagne par Havas, tout comme Alpha Condé en Guinée.
Le 26 avril, la Commission nationale d'enquête administrative guinéenne a démenti toute implication d'Alpha Condé dans l'octroi du terminal à conteneurs de Conakry au groupe Bolloré. Le ministre guinéen de la Justice, Cheick Sako, avait assuré le même jour que la Guinée allait "collaborer avec la France" dans cette affaire.
Le groupe Bolloré a démenti ces accusations, faisant valoir que "les concessions obtenues au Togo l'ont été en 2001, bien avant l'entrée du groupe dans Havas, et en Guinée, en 2011, à la suite de la défaillance du numéro un (le groupe étant arrivé en seconde position lors de cet appel d'offres), défaillance constatée avant l'élection du président" Condé.

Le gouvernement togolais "pas concerné"

Le gouvernement togolais s'est dit "pas concerné" par l'affaire judiciaire en cours en France contre Vincent Bolloré, a déclaré jeudi 3 mai un ministre togolais. "L’État togolais n’a aucun élément fiable du dossier qui est en cours en France. Nous n’avons pas à prendre d’engagement particulier, nous n’avons pas à donner d’assurance quelconque, parce que nous ne nous sentons pas concernés", a déclaré Gilbert Bawara, ministre de la Fonction publique. D'autre part, il a ajouté qu'il était "ridicule et même scandaleux, voire même un peu condescendant d’imaginer qu’une agence de communication pourrait avoir une influence quelconque sur une élection présidentielle dans un État africain".
De son côté, Jean-Pierre Fabre, chef de file de l'opposition et meneur d'une très forte contestation populaire qui agite le Togo depuis plus de neuf mois, a déclaré que cette affaire était "l'illustration abjecte de la mal-gouvernance politique et économique" dans le pays.
Nathanaël Olympio, président du Parti des Togolais, un parti de l'opposition, avait quant à lui déploré que "cette affaire ne soit pas traitée au Togo". "L’éthique et la déontologie ont déserté la pratique judiciaire au Togo depuis bien longtemps et ce n’est pas surprenant que beaucoup d’affaires ici au Togo sont toujours traitées dans l’intérêt de l’exécutif", a-t-il confié.

AFP

Vendredi 4 Mai 2018



Lu 494 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 17:14 Hamburg Süd dope la croissance de Maersk


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy