Airbus/Boeing : l'OMC autorise l'UE à sanctionner les États-Unis


Un an après l'avoir sanctionnée pour son soutien à Airbus, l'Organisation mondiale du commerce a autorisé l'Union européenne à prendre des mesures de rétorsion contre les États-Unis pour ses aides à Boeing. Un rebondissement de plus dans un feuilleton commercial vieux de seize ans.


© Airbus
© Airbus
"L'Union européenne peut demander à l'Organe de règlement des différends l'autorisation de prendre des contre-mesures à l'égard des États-Unis pour un montant ne dépassant pas, au total, 3.993.212.564 dollars par an", a statué l'arbitre de l'OMC dans un rapport de 137 pages rendu public le 13 octobre. L'UE a réagi en appelant à "un accord négocié" avec les États-Unis. Bruxelles comme Washington semblent cette fois-ci décidés à discuter d'un compromis.
"J'ai exprimé clairement ma forte préférence pour un accord négocié", a déclaré Valdis Dombrovskis, le vice-président exécutif de la Commission. Même son de cloche à Washington, où Robert Lighthizer, le représentant américain au commerce (USTR) a assuré que son pays était "déterminé à trouver une solution" pour restaurer une "juste concurrence" et était dans l'attente d'une réponse de Bruxelles à une récente proposition.
Dans la perspective des sanctions, l'UE a déjà dressé une longue liste de produits qui pourraient être taxés. Avant de les imposer, celle-ci doit en faire la demande à l'occasion de la prochaine réunion de l'Organe de règlement des différends le 26 octobre. Selon une liste actualisée, les avions de ligne produits aux États-Unis, les tracteurs, mais aussi la patate douce, les arachides, le jus d'orange congelé, le tabac, le ketchup ou encore le saumon du Pacifique pourraient ainsi être visés.

Mise en conformité

L'avionneur européen et son concurrent américain s'affrontent sur le sujet depuis octobre 2004 devant le juge de paix du commerce mondial. En cause : les aides publiques versées aux deux groupes, jugées illégales de part et d'autre. La décision au profit de l'UE vient en miroir de l'autorisation accordée l'an passée aux États-Unis d'imposer des taxes sur près de 7,5 milliards de dollars de biens et services européens importés chaque année, la sanction la plus lourde jamais imposée par l'OMC. Depuis, le pays inflige des droits de douane punitifs sur certaines importations de l'UE comme le vin, le fromage et l'huile d'olive, à hauteur de 25 %. Des taxes douanières de 10 % sur les avions Airbus ont été relevées en mars à 15 %.
L'État de Washington, qui abrite de nombreuses usines de Boeing, a abrogé le 1er avril une loi réduisant de 40 % le taux d'imposition des sociétés aéronautiques basées dans cet État du nord-ouest. Cette ristourne, d'environ 300 millions de dollars, est considérée par l'OMC comme une subvention déguisée au profit de l'avionneur américain. De son côté, son homologue européen a dit s'être mis "en conformité totale" avec les règles de l'OMC : il a annoncé cet été s'être entendu avec les gouvernements espagnol et français pour payer des intérêts plus élevés sur les avances remboursables consenties par Paris et Madrid lors du lancement du programme d'avion long-courrier A350.

AFP

Mercredi 14 Octobre 2020



Lu 513 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 17:19 UE-Mercosur : un rapport incendiaire remis à Castex


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal