Airbus relève ses objectifs de livraisons


Airbus s'est fixé un nouvel objectif de livraisons pour 2016 de plus de 670 avions, soit 20 de plus que prévu, pour atteindre ses objectifs financiers annuels, mais sa branche hélicoptères, fragilisée, devra réduire ses effectifs avec 582 départs volontaires.


Le carnet de commandes d'Airbus est robuste © Airbus A. Doumenjou
Le carnet de commandes d'Airbus est robuste © Airbus A. Doumenjou
Au cours des neuf premiers mois de l'année, Airbus affiche un bénéfice de 1,81 milliard d'euros, en baisse de 4,5 % par rapport à 2015 (1,9 milliard). Il maintient ses perspectives de bénéfices pour 2016. "Pour les derniers mois de l'année, nous restons totalement concentrés sur les livraisons pour atteindre nos objectifs de bénéfice et de trésorerie", a indiqué le PDG d'Airbus Group, Tom Enders, à l'occasion de la présentation des résultats des neuf premiers mois de l'année. Les livraisons de l'avionneur ont été fortement ralenties en début d'année en raison de problèmes rencontrés avec la motorisation Pratt et Whitney de ses A320 Neo et de difficultés avec la chaîne d'approvisionnement des A350.
Concernant le segment hélicoptères, le groupe note que le chiffre d’affaires de cette division "a diminué de 3 %, reflétant une proportion plus importante d’hélicoptères légers et une baisse du nombre d’heures de vol commerciales en matière de services". À Marignane, siège d'Airbus Helicopters, la direction a annoncé mercredi 26 octobre au Comité central d'entreprise (CCE) un plan de 582 départs volontaires, répartis sur ses deux sites de Marignane et Paris, en 2017 et 2018, afin de faire face au ralentissement de son activité. Airbus Helicopters emploie 9.200 personnes en France dont 8.500 à Marignane.
"Si on échappe à des licenciements secs, c'est déjà un moindre mal, la situation est très grave dans l'entreprise", a déclaré Patrice Pétetin, délégué syndical central FO (majoritaire) ajoutant que des discussions seraient engagées avec la direction pour "qu'il n'y ait pas de personnes non volontaires qui partent". "Lorsqu'il y a une baisse de l'activité, c'est du côté des bénéfices et des actionnaires qu'il faudrait aller chercher l'argent, pas en supprimant des emplois", a regretté pour sa part François Roche, délégué CGT.
Dans un secteur déjà morose, Airbus Helicopters a enregistré plusieurs coups durs successifs avec la rupture par Varsovie des négociations avec la France autour de la vente de 50 hélicoptères multi-rôles Caracal et l'interdiction de vol qui a cloué au sol pendant quatre mois son Super Puma décidée par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) à la suite d'un accident mortel fin avril en Norvège.

Chiffre d'affaires stable à 42,7 milliards d'euros

Au niveau du groupe, le chiffre d'affaires est stable à 42,7 milliards d'euros (43 milliards d'euros en 2015) et l'Ebit (bénéfice d'exploitation) s'est établi à 2,4 milliards d'euros contre 2,8 milliards pour la même période en 2015. En raison des retards de livraisons des moteurs Pratt et Whitney, seulement 15 % de la totalité des appareils moyen-courriers A320 livrés seront des versions remotorisées (Neo, New Engine Option, moins gourmands en kérosène), alors que l'objectif annoncé en début d'année était de 20 %, a déclaré Harald Wilhem, directeur financier du groupe. Le groupe souligne par ailleurs "la robustesse des prises de commandes" malgré un net recul par rapport à 2015. En tout, Airbus a reçu 380 commandes nettes d'avions commerciaux à fin septembre, contre 815 pour la même période en 2015. La valeur totale du carnet de commandes est de 986 milliards d'euros au 30 septembre.
Par ailleurs, 11 avions de transport militaire A400M ont été livrés, selon Airbus qui souligne des "progrès notables sur le plan industriel, en matière de développement des capacités militaires et de gouvernance du programme", tout en précisant que "la situation générale du programme reste un défi". Au premier semestre, le constructeur a dû passer une provision de plus d'un milliard d'euros sur ce programme qui subit depuis son lancement en 2003 des retards et des surcoûts et qui, plus récemment, a eu un problème avec le boîtier de transmission du moteur.

Sonia Wolf

Jeudi 27 Octobre 2016



Lu 220 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy