Airbus taille 11 % de ses effectifs européens


5000 postes en France et en Allemagne, 1700 au Royaume-Uni et 900 en Espagne… Airbus prend acte de la disparition de 40 % de son activité dans le secteur des avions commerciaux.


Tous les sites Airbus sont concernés par les suppressions d'emplois © Airbus P. Masclet
Tous les sites Airbus sont concernés par les suppressions d'emplois © Airbus P. Masclet
Airbus a annoncé mardi 30 juin la suppression d'environ 15.000 postes, soit 11 % de ses effectifs, dont le tiers en France, et n'exclut pas des licenciements secs pour faire face à la "crise sans précédent" subie par le secteur du transport aérien terrassé par le Covid-19, un plan aussitôt jugé "excessif" par le gouvernement français. Environ 5.100 postes seront supprimés en Allemagne, 5.000 en France, 1.700 au Royaume-Uni, 900 en Espagne et 1.300 sur les autres sites du groupe dans le monde.
"40 % de notre activité dans le secteur des avions commerciaux a disparu et il faudra très probablement beaucoup de temps pour remonter, nous devons donc prendre des mesures décisives maintenant", a expliqué le président exécutif d'Airbus, Guillaume Faury. Si l'avionneur n'exclut pas des licenciements, il compte sur les départs volontaires, des mesures de retraite anticipée et sur les dispositifs de chômage partiel pour les limiter.

Un plan "excessif"

"Les départs contraints qui auront lieu devraient être au bout du compte bien plus limités que les chiffres annoncés aujourd'hui", a ajouté le dirigeant. Les dispositifs de chômage partiel de longue durée en France et en Allemagne, en fonction de leurs "modalités précises", pourraient permettre de préserver "jusqu'à 1.000 emplois" en France, et 1.500 en Allemagne, a ensuite précisé Guillaume Faury.
 

"Nous devons donc prendre des mesures décisives maintenant"

L'ampleur du plan a été immédiatement déplorée par le ministère français de l'Économie. "Le secteur de l'aéronautique fait face à un choc massif, brutal et durable. Il est fort probable que la reprise sera progressive. Nous ne l'avons jamais caché", a-t-il réagi, rappelant le plan de 15 milliards d'euros adopté par la France en soutien au secteur aéronautique. "Néanmoins, le chiffre de suppressions d'emplois annoncé par Airbus est excessif", a-t-il dénoncé, en demandant de "réduire au maximum les départs contraints". Guillaume Faury a concédé que ce plan était "sans précédent" dans l'histoire de l'avionneur et ne pas s'attendre "à beaucoup de soutien dans ce type de situation même si nous travaillons étroitement" avec les gouvernements concernés.
C'est "du jamais vu" chez Airbus, a affirmé Frédéric Romain, coordinateur de la CFTC du groupe, et opposé à l'instar des autres syndicats à tout départ contraint. "Pour FO, la ligne rouge est de diminuer ce chiffre qui nous paraît excessif, et de mettre en place toutes les mesures possibles pour ne pas avoir à déplorer le moindre licenciement contraint", a réagi Dominique Delbouis, coordinateur FO du groupe.
Les suppressions de postes annoncées touchent la branche aviation commerciale du groupe ainsi que la filiale française Stelia Aerospace et l'allemande Premium Aerotec.

AFP

Mercredi 1 Juillet 2020



Lu 402 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy