Alsace : le transport sonne la charge contre les taxes


Lassé des nouvelles taxations prévues et d’une absence de concertation selon lui, le monde économique d’Alsace se regroupe en collectif de défense. Transporteurs et chargeurs y agissent en première ligne.


© Dir-Est
© Dir-Est
Il fallait s’y attendre. L’accumulation ces dernières semaines en Alsace des mesures publiques vues par le monde du transport et de la logistique comme une contrainte de plus l’a conduit à initier une réaction. Depuis avril, celle-ci prend la forme d’un "Collectif pour la compétitivité de l’économie alsacienne" dont les principaux fondateurs sont le Medef et la FNTR.

Il regroupe des représentants d’industries de tous secteurs, des filières agricoles et alimentaires et donc du transport et de la logistique, dont l’association des chargeurs et utilisateurs de transport (Acuta) qui a rejoint le mouvement au bout de quelques jours. "Trop de taxes s’accumulent, ce n’est vraiment pas le moment d’embêter nos entreprises avec cela et la concertation n’est que de façade", critique le président de l’Acuta Jean-Marc Rohlmann.

Dans sa ligne de mire et de celle des autres membres du Collectif, le début du processus pour l’instauration de l’écotaxe de la Collectivité européenne d’Alsace (CEA) figure en bonne place. Il repose sur un questionnaire "si détaillé que tout donne l’impression d’être préparé à l’avance", selon Jean-Marc Rohlmann.

Prévue à partir de 2025, l’écotaxe n’exemptera pas le trafic local, ce qui ne surprend nullement la FNTR Alsace. "On savait qu’il était juridiquement impossible de la réserver aux camions étrangers en transit", rappelle la secrétaire générale Martine Bensa.

D’après les simulations du syndicat professionnel, la déclinaison du modèle belge d’écotaxe, qui a la préférence de la CEA, coûterait 57 euros pour un aller-retour Strasbourg-Mulhouse. En outre, "nous avions évalué un renchérissement du coût de revient pour nos entreprises à 5 %. Mais avec l’extension du périmètre du réseau routier concerné par le fait qu'il intègre le critère des axes de plus de 900 poids lourds par jour, on passe à 10 %", relève Martine Bensa.

Fiscalité et ZFE en ligne de mire à Strasbourg

L’Eurométropole de Strasbourg ne déclenche pas moins de critiques. En cause : la hausse conséquente de la taxe foncière, dont le taux passe de 1,15 à 4,6 points. La demande de moratoire d’un an présentée par les entreprises a été rejetée.

Quant à la ZFE (zone à faible émission), elle est objet d’une concertation très largement biaisée selon les professionnels. Pas tout à fait quand même : une réunion le 25 avril a abouti à repousser de trois ans, à 2031, l’échéance de la circulation en véhicule diesel, pour ceux qui seront encore achetés cette année, en sus de l’assouplissement national qui consiste à classer en vignette Crit’Air 1 les véhicules roulant au biocarburant B 100. Dans ce double contexte, la FNTR Alsace indique reconsidérer sa participation au recours gracieux qu’elle a déposé avec le Medef contre l’interdiction locale du diesel en 2028.

Mathieu Noyer

Mardi 10 Mai 2022



Lu 1320 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal