Alstom : toujours des pertes mais des progrès


L'intégration de Bombardier Transport a une nouvelle fois conduit le constructeur ferroviaire Alstom à afficher des pertes, mais la direction considère que tout se passe comme prévu, d'autant que chiffre d'affaires, prises de commandes et rentabilité sont en progrès.


© Alstom
© Alstom
Alstom a publié une perte nette de 21 millions d'euros enregistrée au premier semestre de son exercice décalé 2022-2023 (avril à septembre) en raison d'amortissements liés à l'acquisition des activités ferroviaires de Bombardier, en janvier 2021. Pour les mêmes raisons, Alstom avait perdu 26 millions d'euros au premier semestre 2021-2022.

Sans cette charge, le résultat net ajusté est en hausse de 4 %, à 179 millions d'euros. Le résultat d'exploitation ajusté grimpe, lui, de 18 %, à 397 millions d'euros, ce qui donne une marge de 4,9 %, en progression de 0,4 point en un an.

Le chiffre d'affaires du groupe est également en hausse, gagnant 8 % à 8,05 milliards d'euros, dont 4,4 milliards pour le matériel roulant, 1,8 milliard pour les services (dont la maintenance) et 1,2 milliard pour la signalisation ferroviaire.
Le PDG d'Alstom, Henri Poupart-Lafarge, a qualifié ces résultats de "définitivement solides". "Nous avons atteint tous nos objectifs. [...] Notre performance opérationnelle est en amélioration continue", l'intégration de Bombardier Transport se déroulant "conformément au plan", a-t-il souligné.

Les prises de commandes, indicateur clé du secteur, sont en progression de 4 %, à 10,072 milliards d'euros, permettant au carnet de commandes d'atteindre le niveau record de 85,9 milliards d'euros au 30 septembre.

Dans le détail, une baisse de régime en Amérique latine a été compensée par quelques gros contrats, notamment en Europe, avec des trains régionaux en Allemagne, des trains rapides en Suède et davantage de TGV de nouvelle génération en France. Alstom a aussi placé des tramways en Australie, à Melbourne, le plus gros réseau du monde, ainsi que des métros en Égypte et en Inde.

"La dynamique de marché reste très positive, portée par des clients qui confirment leurs plans d'investissement dans toutes les régions, a commenté Henri Poupart-Lafarge. Nous ne voyons pas de baisse de la demande." "La qualité de notre carnet de commandes s'améliore, avec pour résultat la réalisation des objectifs et l'amélioration de la profitabilité malgré un environnement macroéconomique difficile", a-t-il relevé.

Bonnes perspectives

Bombardier Transport était bien moins rentable que son acquéreur avant son rachat, la direction d'Alstom estimant que les ventes relatives aux contrats à perte dont elle a hérité se sont élevées à 1,3 milliard d'euros au premier semestre.
La direction semble bien moins inquiète de la conjoncture que lors de son dernier point en juillet, quand bien même l'inflation et la hausse des coûts pèsent à hauteur de 0,8 point sur sa marge. Elle estime notamment ne pas être outre mesure affectée par la pénurie de composants électroniques.

Sur l'ensemble de l'exercice 2022-2023, Alstom prévoit un ratio commandes sur chiffre d'affaires supérieur à 1, une progression des ventes d'au moins 5 %, une marge d'exploitation ajustée comprise en 5,1 et 5,3 %, et des flux de trésorerie redevenus positifs.

Les perspectives d'ici 2024-2025 sont confirmées, avec notamment une augmentation de 5 points en quatre ans de la part de marché du groupe, une progression annuelle d'au moins 5 % du chiffre d'affaires et une marge opérationnelle ajustée comprise entre 8 et 10 %.

Alstom s'engage également "à livrer une rentabilité soutenue à ses actionnaires", avec un taux de distribution de dividendes compris entre 25 et 35 % du résultat net ajusté (hors éléments exceptionnels). À 10h25 à la Bourse de Paris, le titre Alstom prenait 2,68 % à 24,52 euros, dans un marché stable.

AFP

Mercredi 16 Novembre 2022



Lu 1099 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal