Amiante : obligations renforcées pour les navires


Face au renforcement des obligations en matière de recherche d’amiante à bord des navires français, les entreprises FMDC, SGS et DI environnement ont formé un groupement pour le repérage de l’amiante, l’analyse des prélèvements et le désamiantage.


© SGS
© SGS
La nouvelle réglementation est déjà en vigueur depuis le 1er juillet 2018 : tous les navires battant pavillon français et faisant l’objet de travaux de modification ou d’opérations de maintenance doivent obligatoirement faire l’objet d’une recherche d’amiante et, le cas échéant, d’un désamiantage. La réglementation précédente, datant de 1998, ne prévoyait la recherche d’amiante que dans les calorifugeages, flocages et faux-plafonds. Désormais, c’est l’ensemble du navire qui doit faire l’objet d’un repérage par une entreprise accréditée auprès du comité français d’accréditation (Cofrac). Depuis l’arbre d’hélice jusqu’au plafond de la passerelle, en passant par les équipements électriques, vannes, tuyauteries, citernes, économiseurs de gaz d’échappement, échangeurs de chaleur, salles des machines, sols et murs, de nombreuses parties d’un navire peuvent en effet être concernées par la présence d’amiante. Roche fibreuse, présentant de bonnes capacités d’isolation, d’ignifugation et de résistance mécanique et chimique, ce matériau bon marché a été massivement utilisé pendant des années dans un grand nombre de secteurs d’activité.
Épargnant les bâtiments de la Marine nationale, la nouvelle réglementation dispense aussi d’autres navires de l’obligation de recherche d’amiante, en fonction de leur date de construction ou des dernières opérations de réparation ou de maintenance : depuis 1997 dans les chantiers situés en France, depuis 2005 dans le reste de l’Union européenne, depuis 2007 en Nouvelle-Calédonie et depuis 2009 en Polynésie française. Tous les navires construits ou ayant subi des travaux avant ces dates ou dans des chantiers de pays tiers, en revanche, doivent obligatoirement faire l’objet d’une recherche d’amiante si des travaux sont prévus.

L’inspection se réalise en trois temps

"Le rapport de repérage peut préconiser soit une surveillance périodique si les parties du navire contenant de l’amiante sont en bon état, soit des travaux de désamiantage si besoin", indique Guillaume Ravant, directeur technique de FMDC Ex’im. Spécialisée dans le repérage d’amiante et les prélèvements d’air à bord des navires, l’entreprise FMDC a constitué un groupement avec deux autres sociétés : DI environnement et SGS. Ainsi, FMDC effectue le repérage, avec prélèvement d’air pour mesurer l’empoussièrement en cas de doute, SGS analyse les matériaux et l’air prélevé, et DI environnement réalise les travaux de désamiantage. Ceux-ci sont obligatoires, dans un délai de douze mois, si la présence d’amiante dépasse le seuil autorisé par la réglementation. "Nous avons mis en œuvre les moyens nous permettant de procéder au repérage de l’amiante en gênant le moins possible l’exploitation des navires, puisque nous pouvons intervenir en navigation, en escale ou lors des arrêts techniques", souligne Guillaume Ravant. L’inspection se réalise en trois temps : tout d’abord l’étude documentaire, avant de monter à bord, grâce aux documents remis par l’armateur, ensuite le repérage sur les zones ciblées, élément par élément, enfin le prélèvement des matériaux, qui doit s’accompagner de toutes les protections requises. Ce n’est qu’à réception du rapport d’analyse des échantillons prélevés que peut être rédigé le rapport de repérage, transmis à l’armateur pour qu’il puisse constituer son dossier technique amiante (DTA), qui sera ensuite transmis au capitaine, aux représentants du personnel, à l’inspection du travail ou encore à la médecine du travail. Le but est en effet que la présence d’amiante, produit hautement cancérigène par inhalation, ne nuise ni aux membres de l’équipage, ni aux passagers, ni aux intervenants extérieurs à bord des navires.

Étienne Berrier

Vendredi 30 Novembre 2018



Lu 668 fois



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Décembre 2018 - 16:48 Abidjan : chronique d’une croissance annoncée


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy