Année de stabilité et bonnes perspectives pour ATR


ATR a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires stabilisé à 1,8 milliard de dollars, enregistré 113 commandes et annoncé son retour en 2018 dans le ciel américain.


© ATR
© ATR
ATR est satisfait d'avoir stabilisé son chiffre d'affaires en 2017. Le constructeur d'avions régionaux, le leader mondial des avions à turbo-propulsion de moins de 90 places, a livré 80 appareils en 2017.
Le président exécutif de la co-entreprise entre Airbus et Leornardo-Finmeccanica, Christian Scherer, s'est déclaré "très satisfait", qualifiant 2017 d'"excellente année en termes de nouvelles commandes" et se félicitant de la santé financière solide de ses nouveaux clients. Le chiffre d'affaires de 1,8 milliard de dollars représente "l'un de ses meilleurs résultats financiers en 35 ans d'existence", a-t-il précisé.

La Chine, marché toujours fermé

L'activité d'ATR est stabilisée à 1,8 milliard d'euros depuis 2014, hormis 2015 quand elle a enregistré un pic à 2 milliards. Les 113 commandes fermes -contre 36 en 2016- représentent un prix catalogue de 3 milliards de dollars et ont été assorties de 40 options, selon le constructeur. Le carnet de commandes de l'avionneur atteint désormais quelque 240 appareils, équivalant à trois années de production, a souligné Christian Scherer.
Quelque 1.100 avions du groupe sont actuellement en opération dans le monde dont le plus grand nombre en Asie-Pacifique, a-t-il ajouté. Le marché chinois reste pour l'instant fermé à l'avionneur européen pour des raisons de certifications mais le potentiel y est estimé à "au moins 300 appareils" régionaux, selon son patron.
L'avionneur a également annoncé lundi son retour, après vingt ans d'absence, sur le marché du transport de passagers aux États-Unis avec la signature de son premier contrat de l'année 2018, pour des appareils de la série ATR-600, qui seront exploités par Silver Airways. La compagnie, basée en Floride, intégrera à sa flotte vingt unités.
ATR a par ailleurs intensifié son offre de support client, notamment dans le domaine de la formation, "une activité rentable qui souffre d'un manque d'équipements", selon Christian Scherer.

AFP

Mercredi 24 Janvier 2018



Lu 406 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 4 Avril 2018 - 11:16 L'usine de Tanger dope la production de Renault €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse