Après le choc du Covid, la production se relocalise


Pénuries ou craintes de manquer : après les perturbations logistiques liées au Covid, le tissu industriel est en train de se modifier, avec une tendance à la relocalisation de sites plus près des consommateurs, qui crée encore peu d'emplois, mais pourrait à terme bénéficier au commerce extérieur.


© XPO Logistics
© XPO Logistics
Dans le monde, les relocalisations d'industries se multiplient au fur et à mesure de la reprise des investissements qui ont retrouvé en 2021 leur niveau d'avant Covid, et, en France, elles bénéficient surtout aux PME. La distance moyenne entre le lieu de décision d'un investissement et le lieu de l'investissement s'est établie à 3.120 kilomètres à mi-2021, selon une étude publiée par le cabinet Trendeo. En 2020, elle a encore baissé de presque 5 %, maximum observé par le baromètre de l'industrie publié par Trendeo depuis sa création en 2016.

"Il y a bien une contraction des chaînes mondiales de production" souligne David Cousquer, fondateur de Trendeo, spécialisé dans l'analyse de données sur les tendances économiques. "Il y a une régionalisation des investissements industriels mondiaux, on voit que c'est une tendance de fond" ajoute Gwenaël Guillemot, directeur de l'Institut de la réindustrialisation, et responsable du département Industrie à l'école d'ingénieurs CESI, partenaire du baromètre de Trendeo.

Mais il ne s'agit ni de démondialisation ni d'autosuffisance. En effet, l'une des activités industrielles les plus en expansion dans le monde, détectée par l'étude, est l'installation de plateformes logistiques robotisées destinées au commerce électronique, qui fluidifient de fait importations et exportations de marchandises.

624 projets en France

Au second semestre 2020, Amazon à lui tout seul a représenté un record de 38 % des investissements logistiques réalisés, précise l'étude. Au total 1.705 plateformes se sont implantées de 2016 à 2021 (dont 125 en 2021, au même niveau que 2019), plaçant ce secteur au deuxième rang des hausses d'investissement industriel l'an passé, derrière la pharmacie, et avant l'électronique.
En France, le baromètre signale que les relocalisations industrielles sont en "forte hausse" : 115 ont été identifiées depuis septembre 2019.

La ministre de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, s'affiche encore plus optimiste avec 624 projets de relocalisation identifiés à date par Bercy, grâce aux aides du plan de relance. "Ils vont se déployer sur 2021, 2022 et 2023", a-t-elle déclaré, "soit six fois ce qu'a fait la mandature Sarkozy", relève-t-elle.

Avant le plan de relance, "on comptait en moyenne une dizaine de cas de relocalisations par an en France, avec un pic à une trentaine de projets en 2014 dus à l'activisme du ministre de l'Industrie de l'époque Arnaud Montebourg, mais la mayonnaise n'avait pas pris", acquiesce Gwenaël Guillemot.

"Il y a bien quelque chose qui se passe, et cela impacte surtout le tissu industriel des PME", analyse-t-il, alors que le phénomène des délocalisations avait, lui, surtout touché les grands groupes.

Néanmoins, "on constate une quasi-absence de la France sur les relocalisations de grands projets industriels comme les fonderies de semi-conducteurs (silicium)", avertit David Cousquer. Du coup, la tendance est encore loin de se refléter dans les chiffres de l'emploi en France : "31.740 emplois ont été délocalisés entre 2009 et 2021, et 4.885 emplois ont été créés, relocalisés dans le même temps" en France, selon Gwenaël Guillemot.

"Aller plus loin"

"Cela fait du bien à la France sur l'un de ses points faibles : les PME", note David Cousquer : "Un dynamisme industriel apparaît dans les territoires", selon Gwenaël Guillemot.

Il était temps. Une note du Haut-Commissariat au Plan publiée le 7 décembre fustige le "déclassement" industriel du pays, qui élargit sans cesse son déficit commercial en l'obligeant à importer toujours plus de marchandises non produites sur le sol national.
Le Plan énumère une cinquantaine de produits dans huit domaines : alimentaire, transports, objets de la maison, machines et outils, matériaux, textile, produits médicaux et pharmaceutiques, et hydrocarbures pour lesquels", les productions nationales pourraient être renforcées ou constituées".

Selon le Haut-Commissaire au, Plan François Bayrou, il "faut aller plus loin" que les plans de relance et d'investissement France Relance et France 2030 pour relancer la machine productive. "L'argent public ne suffira pas" a-t-il déclaré ans "Les Échos", "il faut trouver des stratégies pour orienter l'argent privé vers l'investissement de production".

Isabel Malsang et Marie Heuclin

Lundi 13 Décembre 2021



Lu 956 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal