Arnaud Aubry, président du SMEMOPR : « Nos entreprises sont en danger »


Après quinze années passées à la SHGT (groupe Sofrino-Sogena) au Havre, il dirige depuis douze ans le terminal de Radicatel, entre Rouen et Le Havre, au sein de Roll Manutention Services (RMS, groupe Katoen Natie). Depuis six mois, Arnaud Aubry préside la SMEMOPR, syndicat des manutentionnaires rouennais.


© Nautilus
© Nautilus
Ces dernières années, on a souvent dit que les entreprises de manutention portuaire rouennaises étaient en difficulté. Qu’en est-il aujourd’hui ?
Elles souffrent, c’est vrai. Cet état de fait provient principalement de deux choses. La chute des trafics conteneurisés à Rouen – nous sommes tombés en cinq ans de 140.000 à 60.000 EVP traités – et la fermeture de plusieurs sites majeurs du tissu industriel local comme la papeterie Chapelle-Darblay (groupe UPM) ou l’usine Vallourec. Pour recapter des trafics perdus, il faut revoir toute la chaîne logistique et développer les dessertes du port.

Un point positif malgré tout : le développement des EMR dont l’éolien. Trois de nos principales entreprises sont concernées. Les problèmes liés à l’acheminement terrestres des éléments sont réglés. Et nous disposons des hommes, des surfaces de stockage et des outils. Il faut savoir qu’un seul navire mobilise une trentaine de dockers. Deux autres secteurs, dépendant d’aléas divers, se portent bien par ailleurs : les céréales et les engrais. Un gros céréalier mobilise six à huit salariés.


Pour reprendre des couleurs en matière de trafics conteneurisés, que faut-il à Rouen ?
Concernant les infrastructures, on tend vers du mieux. Sur prescriptions de la Dreal, avec les instances portuaires, nous mettons nos terminaux aux normes environnementales. D’une façon générale, il faut développer l’usage du fleuve, les transbordements et massifier les flux. Il faut certes chercher à attirer des lignes régulières mais aussi développer le short sea. Il existe des possibilités avec des pays comme l’Irlande, l’Espagne, le Portugal, la Finlande, le Maroc… Nous travaillons sur ces sujets. Il faut dire que les politiques armatoriales évoluent vite et que les armements font de plus en plus du transport de bout en bout, prenant en charge la logistique terrestre. Nous, on est en bout de chaîne.

Comment voyez vous l’avenir proche pour vos entreprises ?
Une chose est sûre, il faut se battre. Pour les conteneurs, il faut moderniser le terminal RVSL de Moulineaux, revoir son modèle économique, diversifier les activités sur les quais, apporter de la valeur ajoutée aux marchandises, éviter les ruptures de charges, ajuster les coûts, mutualiser les outillages, trouver des aides financières, repenser l’organisation du travail, être irréprochable sur le fluvial… Bref, se battre sur tous les fronts. Nous disposons des outils et des hommes, du savoir faire mais il risque de disparaître. Il nous faut évoluer. Il en va de la survie de nos entreprises.

Vincent Rogé

Vendredi 5 Novembre 2021



Lu 12 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 7 Décembre 2021 - 16:55 Rouen : les agents maritimes s’en tirent bien


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal