Assises nationales de la mobilité : les concertations avec les acteurs du fret se poursuivent


Lors de la conclusion des Assises nationales de la mobilité, il a été indiqué que les discussions avec les acteurs du fret sont encore en cours et doivent aboutir à des propositions fin janvier.


Élisabeth Borne lors de la conclusion des Assises nationales de la mobilité © Clotilde Martin
Élisabeth Borne lors de la conclusion des Assises nationales de la mobilité © Clotilde Martin
Trois mois après leur lancement, les Assises nationales de la mobilité ont pris fin par un après-midi de restitution le 13 décembre 2017 à Paris en présence de la ministre chargée des Transports, Élisabeth Borne, et d’une assistance de près de 3.000 personnes. La mobilité des voyageurs a largement occupé le devant de la scène mais celle des marchandises n’a pas complètement été absente des prises de parole.

"Propositions concrètes et ambitieuses à la fin du mois de janvier"


Dans son discours, la ministre a évoqué les "concertations conduites avec l’ensemble des acteurs du fret" qui sont en cours et se traduiront "par des propositions concrètes et ambitieuses à la fin du mois de janvier". Ces concertations sont nécessaires pour deux raisons : "La contribution du secteur des transports est essentielle pour l’attractivité et la compétitivité du pays. La définition d’une stratégie ambitieuse pour le fret et la logistique est indissociable de la politique conduite par le gouvernement pour redresser l’économie". En conférence de presse, Élisabeth Borne a indiqué : "Les discussions avec les acteurs du fret portent sur des sujets comme la performance et la desserte des ports, la qualité des sillons ferroviaires". Pour elle, la réflexion sur la mobilité des marchandises et le fret doit se faire "en prenant du champs", c’est-à-dire en raisonnant sur la chaîne logistique dans son ensemble qui seule permet de raisonner sur les flux à l’international notamment.

Équilibrer financement et projets

Philippe Duron, président du Conseil d’orientation des infrastructures (COI), a présenté "une première étape des réflexions en cours" dont les détails sont disponibles dans un rapport d’étape publié sur le site des Assises de la mobilité. Il a rappelé que l’objectif du COI était de "proposer une stratégie de mobilité pour la loi de programmation à cinq ans, de donner une visibilité dans la durée, d’équilibrer le financement et les projets". Il a précisé que "la hiérarchisation des projets sera rendue fin janvier". Pour les chapitres consacrés au système fluvial et à l’adaptation des grands ports, le rapport du COI indique que ces sujets n’ont "pas encore été abordés en profondeur" même si une liste des questions à traiter a été établie (voir encadré). "Le COI prendra en compte les discussions en cours par ailleurs avec les collectivités locales pour le canal Seine-Nord Europe". En conférence de presse, Élisabeth Borne a expliqué qu’elle ne se prononcerait sur aucun projet d’infrastructure, les travaux du COI étant en cours. C’est au Parlement qu’il reviendra de trancher sur les grands choix d’investissements lors de la discussion sur la loi d’orientation des mobilités qui sera débattue au premier semestre 2018. Enfin, concernant les objectifs de "verdissement" des moteurs, entre l’électricité, le gaz et l’hydrogène, "il faudra faire des choix". La ministre "a bien compris" que les opérateurs ont besoin de connaître clairement l’orientation prise par le gouvernement sur ce sujet.

Adapter les Grands Ports maritimes

Concernant les Grands Ports maritimes, le rapport du COI indique avoir identifié les sujets suivants qu’il approfondira dans le cadre de la poursuite de ses analyses :
- les conséquences en termes d’investissement des priorités annoncées pour relancer les investissements portuaires dans une stratégie de positionnement européen : leur modèle économique et leur gouvernance seront étudiées ;
- les accès et la cohérence des chaînes logistiques : les aménagements favorables à l’utilisation du fer et du fluvial seront à privilégier ;
- les installations à quai de distribution pour favoriser les nouvelles motorisations : les besoins seront examinés ;
- le financement (par l’État pour les Grands Ports maritimes et par les collectivités pour les ports décentralisés) des dragages, indispensables au maintien de l’accès des ports, sera pris en compte ;
- la possibilité évoquée par le Premier ministre dans un discours récent au Havre de décentraliser certains ports comme ceux de la façade atlantique, qui doit faire l’objet de démarches spécifiques.

Clotilde Martin

Jeudi 14 Décembre 2017



Lu 2223 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 12:14 Touax relance ses investissements


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy