Assurance : des outils contre la piraterie maritime


Face au risque de piraterie, le marché français de l'assurance maritime propose des garanties uniques. Présentées lors des rendez-vous ParisMat les 28 et 29 juin, elles s’appuient sur une collaboration historique avec les pouvoirs publics et sur l'action de l’État en mer.


Opération anti-piraterie © Marine nationale
Opération anti-piraterie © Marine nationale
"Le golfe de Guinée est actuellement la zone maritime la plus dangereuse au monde", rappelle le centre français d’analyse et d’évaluation de la situation sécuritaire maritime mondiale (Mica). En 2020, 114 actes de piraterie y ont été recensés (111 en 2019) et 142 marins y ont été kidnappés. "Depuis le début de l’année, les attaques diminuent. Au premier semestre, 32 ont été enregistrés avec 50 kidnappings", selon Gilles Chehab. Pour le commandant du Mica, cette baisse s’explique "par les mesures prises par les États riverains et au plan international". La vigilance demeure néanmoins car "les modes opératoires s’adaptent et peuvent évoluer très vite".

"Les risques de guerre et de piraterie sont multiformes et récurrents"


Dans le cadre de la mission Corymbe, la France dispose depuis trente ans d’un navire militaire sur zone. Il y assure un suivi permanent de la sécurité en lien avec le Mica, les États riverains et européens. "Cette collaboration internationale s’étend à d’autres zones maritimes dans le monde", précise Gilles Chehab. Cette surveillance sert à protéger et à sécuriser la navigation de commerce comme de plaisance, et à informer les armements et navires sur les dangers constatés.

Couverture assurantielle

Pour Frédéric Denefle, directeur général du Groupement d’assurances de risques exceptionnels (Garex), les risques de guerre et de piraterie sont "multiformes et récurrents". Face à ces dangers, "l'État est un acteur historique de l’assurance maritime française" au travers de la Caisse centrale de réassurance (CCR). Cet engagement public est à l’origine de garanties assurantielles faculté et corps qualifiées d’uniques par les assureurs maritimes français en complément de leur police risques ordinaires (RO). "Ces garanties sont limitées au plan géographique et distinguent des zones à risque aggravé couvertes par une tarification adaptée et sur une durée précise correspondant au temps de transit". Elles peuvent également être étendues "au stockage des marchandises sur terre", le régime d’assurance français prévoyant une "présomption de rattachement d’un sinistre terrestre à un événement de mer".

Zones à risque cartographiées

Pour connaître les pays et zones à risque, notamment maritime, le Comité d’études et de services des assureurs maritimes et transports (Cesam) élabore depuis 2018 une notation à partir de plusieurs sources : OCDE, Coface, IHS, Euler Hermes… "Avec note explicative, cette notation est mise à jour tous les trimestres ou ponctuellement en cas de changement exceptionnel", détaille Mathilde Docquiert, du département relations extérieures du Cesam. Le site internet du comité offre depuis le 1er juillet un accès gratuit à ces notations, ainsi qu'un fond cartographique.

Érick Demangeon

Jeudi 8 Juillet 2021



Lu 922 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Juillet 2021 - 14:48 L'Iran inaugure son nouveau terminal pétrolier

Mercredi 21 Juillet 2021 - 15:20 Brittany Ferries commande deux navires hybrides


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal