Au Havre, des études pour électrifier les quais


Au Havre comme dans d’autres ports français, le sujet de la transition énergétique est devenu incontournable.


Pour l’alimentation à partir du réseau, un endroit a été identifié comme prioritaire sur le port du Havre, c’est la Pointe de Floride, là où les paquebots font escale © Éric Houri
Pour l’alimentation à partir du réseau, un endroit a été identifié comme prioritaire sur le port du Havre, c’est la Pointe de Floride, là où les paquebots font escale © Éric Houri
Même si la zone Manche-Mer du Nord (zone dite Seca) impose aujourd’hui aux navires d’être équipés de scrubbers pour filtrer et laver les fumées d’échappement, l’amélioration de la qualité de l’air n’en est pas moins un sujet sur lequel les responsables de Haropa-Port du Havre se penchent. Pour lutter contre la pollution atmosphérique engendrée par les navires en escale, des études pour électrifier un certain nombre de quais ont donc été lancées.
Pascal Galichon, le directeur de l’environnement et de la planification de Haropa-Port du Havre explique qu’en 2018, une étude pilotée par la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer (DGITM) a permis de préciser les enjeux pour chacun des ports français. "À partir de cette étude, nous avons approfondi les choses pour voir sur quels quais nous pouvions agir et vers quelles solutions nous diriger. Nous avons hiérarchisé les quais…", confie le responsable.

Deux solutions techniques

Pascal Galichon explique qu’à l’heure actuelle, il existe deux solutions techniques pour approvisionner en électricité les navires à quai. Soit l’alimentation se fait à partir du réseau urbain, soit on met en place à bord du navire ou sur le quai des unités de production électrique autonome.
"Pour l’alimentation à partir du réseau, un endroit a été identifié comme prioritaire sur le port du Havre, c’est la Pointe de Floride, là ou les paquebots font escale. Les armements eux-mêmes sont demandeurs. Nous menons des études techniques sur ce sujet. C’est quelque chose qui a du sens car la Pointe de Floride se situe à proximité du centre-ville…"
Sans donner de chiffre précis, Pascal Galichon explique que l’investissement s'élève à plusieurs dizaines de millions d’euros car il faut alimenter les paquebots avec des puissances très élevées, de l’ordre de 10 mégawatts.
D’autres projets d’électrification de quais concernent les terminaux Nord (Atlantique et Amérique). Le responsable ajoute que des unités de production autonome pourraient également être mises en place sur Port 2000 et sur le terminal roulier. Sur ce dossier, le port est actuellement en contact avec des fournisseurs de solution. Seul frein, ces unités sont aujourd’hui limitées en termes de capacité de production. Les plus grosses unités peuvent fournir 1,5 mégawatt.

Georges Olivier

Mardi 5 Novembre 2019



Lu 925 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Novembre 2019 - 13:12 OMI 2020 : un schéma évolutif va démarrer


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy